Le songe d’une nuit d’été, version Nicolas Briançon – Comme un mauvais rêve

songe-nuit-ete-st-martinProfitant d’une virée à Paris à l’occasion de ma remise de diplôme, nous sommes allés au théâtre de la Porte Saint Martin pour voir cette pièce de théâtre parfaite de William Shakespeare qu’est Le songe d’une nuit d’été.

Je l’ai dit et le re-dit : Shakespeare, pour moi, c’est sacré ! J’aime toutes ses pièces de théâtre, la finesse de ses dialogues qui disent tout sans rien dévoiler de façon brute, la drôlerie légère et subtile de ses comédies, les personnages d’envergure de ses tragédies. Le songe d’une nuit d’été, c’est l’une des pièces de théâtre les plus drôles de l’univers entier – aucune hyperbole n’est trop hyperbolique quand il s’agit de William. Ce que j’aime dans cette pièce, c’est la folie des personnages – et surtout de Puck, petit trublion, éternelle source d’inspiration pour farces en tout genre -, ce sont les affrontements verbaux rythmés entre Helena et Hermia –comme quoi la taille compte-, c’est la bêtise et l’égo à toute épreuve de ce cher Bottom/Pyrame. En un mot, c’est le texte qui a lui seul fait rire ou sourire et qui n’a aucunement besoin de subterfuges ou de mimiques lourdingues pour faire un effet bœuf – ou, dans le cas de notre ami Bottom, un effet âne.

CaptureVoilà pourquoi donc je n’ai pas aimé cette mise en scène. L’implicite est rendu explicite, tout est rendu lourd et même par moment carrément vulgaire. Lysandre et Démétrius se complaisent en mouvement scabreux et en grimaces grossières. La plante magique de Shakespeare ne fait plus naître l’amour mais la lubricité. Un massacre. Un peu comme si on se sentait obliger de faire rire le spectateur par des manœuvres faciles, frustres et inélégantes. Des manœuvres à l’image de la majorité des comédies françaises actuelles. Aucune finesse ici. Alors oui, la majorité des spectateurs a ri à gorge déployée – oui actuellement la vulgarité fait rire, il n’y a qu’à voir le succès de stupidités comme les Anges de la téléréalité ou de films comme Camping. Personnellement, j’en pleurais presque.

Pourtant ça avait plutôt bien commencé. J’ai adoré l’idée de voir le même acteur pour jouer Thésée et Obéron et la même actrice interpréter Hippolyte et Titania. Mais malheureusement une bonne idée ne suffit pas à me faire oublier le reste. Les acteurs ne sont eux-mêmes pas mauvais. Mais l’avilissement de la pièce de Shakespeare reste toujours impardonnable.

piece.1356705420Au sujet des années 70, je dirais pourquoi pas – honnêtement je ne suis pas fan mais je peux comprendre l’intérêt de cette période. Même chose au sujet des épisodes de danse – bien que ceux-ci tombent un peu comme un cheveu sur la soupe, cela contribue au coté songe et fantaisiste de la pièce et donc peut être une bonne chose.

Mais le pompon a selon moi été atteint avec un énorme problème de mixage sonore. Avoir de la musique, c’est chouette et hypra cool et ça permet de faire passer le temps au spectateur. Le problème c’est qu’ici on n’est pas à la Nouvelle Star et que quand les comédiens déclament leur texte, ils ne braillent pas : ainsi la musique couvre – et parfois noie littéralement – le texte et du coup on ne comprend rien. Et ne pas comprendre ce que les comédiens disent dans une pièce de théâtre, c’est un peu comme manger une tartiflette sans fromage : c’est ridicule.

Voilà, en résumé, je n’ai pas aimé. Et le prochain qui transforme mon Shakespeare en farce ridicule, je l’enferme dans ma cave et le nourris de lasagnes à la viande de chien. Voilà.

Publicités

2 réponses à “Le songe d’une nuit d’été, version Nicolas Briançon – Comme un mauvais rêve

  1. Pingback: Roméo et Juliette au Théâtre de la Porte Saint Martin – A la sauce mafiosi | Boires et Déboires d'un Zéro Masqué·

  2. Pingback: Le Songe d’Une Nuit d’été par Muriel Mayette-Holtz à la Comédie Française – Drôlement réussi | Boires et Déboires d'un Zéro Masqué·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s