G.I. Joe : Conspiration – Une évidente conspiration contre le spectateur

GIJoe2_conspirationOn m’avait prévenue. On m’avait mise en garde. Les signes étaient là. Et pourtant, j’ai fait la sourde oreille. Je n’ai écouté que ma bêtise, j’ai foncé tout droit dans le piège et me suis enfermée dans une salle obscure pour aller voir G.I. Joe épisode 2.

Je préfère vous prévenir je vais dévoiler des moments clés du scénario dans cet article – même si ici scénario est un mot mal adapté.

G.I. Joe : Conspiration est la suite de G.I. Joe sorti en 2009. Ainsi nous retrouvons Duke et sa nouvelle équipe – ce qu’il est advenu de l’autre demeure un mystère. Cette dernière est envoyée au Pakistan pour une mission et est attaquée – ou plutôt massacrée – par une armée inconnue. Roadblock, le second de Duke, et les autres survivants rejoignent Joe Colton, le fondateur des G.I. Joe afin de comprendre ce qui s’est passé et bien entendu de sauver le monde en déjouant les plans machiavéliques de COBRA, la fameuse organisation terroriste déjà aperçue dans le premier volet.

Les défauts du film ne manquent pas – ce qui est un vrai problème récurrent chez les mauvais films.

620872_008Commençons par les personnages. Déjà, nous avons droit au personnage le plus ridiculement risible de l’histoire des films d’action : le maître yoda aveugle joué par RZA qui te récite son texte comme un gamin de CP récite une poésie. Et puis du texte, il en a. En fait, il t’explique l’histoire, d’une façon tellement monocorde et fastidieuse qu’on a envie de prendre des tomates pourries et de les lui jeter à la tête. Mais non content d’être un personnage peu crédible et diablement énervant, ce maitre jedi ne sert à rien : en effet, si tu n’as pas compris l’histoire, c’est que tu as un cerveau fait de silicone. Aucun des personnages n’est développé contrairement au premier film où nous avions droit à un minimum de passé et de personnalité pour chacun. Flint a surement la palme de la transparence et de l’inutilité – même si il a une certaine concurrence avec cette cousine de Storm Shadow sortie de nulle part et dont tout le monde se contrefiche. Lady Jaye sort un peu du lot, mais c’est plus dû à une robe rouge carrément canon qu’à autre chose.

G.I.-Joe-ConspirationL’histoire, quant à elle, est à jeter aux ordures, à broyer, à donner à manger à une bande de cafards assoiffés de déchets. Cette révolte n’est pas causée par l’intrigue principale qui, bien que légèrement absurde et  burlesque, pourrait néanmoins tenir debout si on lui donnait une canne et qu’on rabotait un peu les angles. Ce qu’ils ont fait ici c’est bien pire : ils ont osé changer Storm Shadow en gentil. Et même pas d’une façon un peu classe ou sympathique, non, ils ont fait ça à la Twilight : d’une manière pitoyable, ridicule et tellement pathétique qu’on a envie de pleurer. Heureusement, la scène du G8 et les traductions ridiculement hilarantes de la mallette nucléaire française m’ont remonté le moral.

GI-Joe-2-130314-01Et que dire de l’assassinat cruel et sans pitié de Duke ? Channing Tatum est la raison pour laquelle je suis allée voir le film en premier lieu – parce que comme l’a dit Jamie Foxx, rien que son nom est magique. Et surtout c’est de la publicité mensongère : il est sur toutes les affiches, dans toutes les bandes-annonces etc. Ajoutons en plus qu’il doit avoir l’une des morts les plus nazes de l’histoire des morts sur grand écran.

Finissons par les dialogues. Il semble que le dialoguiste, en panne d’inspiration, ait décidé de prendre toutes les répliques du film dans des chansons. Ainsi on s’attend à tout moment à voir Commander Cobra se mettre à chanter et à exécuter quelques pas de danse afin de montrer que même les méchants ont le sens du rythme.

GI-Joe-2-130314-03G.I. Joe : Conspiration est mauvais et quand on sait que le réalisateur,  Jon Chu, a commis le biopic Justin Bieber: Never Say Never, on comprend mieux pourquoi. Heureusement, il y a le fantastique Lee Byung-Hun, acteur génialissime et castagneur plus que crédible, qui permet au film de ne pas sombrer totalement. Il y a aussi des explosions et des scènes de bastons fréquentes qui permettent au spectateur de ne pas s’endormir.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s