Crazy Joe – C’est fou comme c’est pas bien

Crazy-JoeMais pourquoi suis-je allée voir ce film ? C’est ce que je me suis demandé pendant les pénibles 100 minutes que durent le film.

Joey Jones est un ex-soldat britannique, qui est devenu SDF après avoir déserté l’armée. Un jour, il s’introduit par effraction dans un appartement désert et décide de reprendre sa vie en main. Sport, desintox, et nouveau travail dans les cuisines d’un restaurant chinois. Très vite, Joey se fait remarquer par un ponte de la mafia chinoise pour sa capacité à mettre des raclées à tout-va. Quand son ancienne petite amie/camarade de défonce est retrouvée morte, notre homme de main se lance dans une vengeance qui n’épargnera personne.  Et au milieu de tout ceci, notre ami Joey trouve le temps de draguer une petite nonne.

20520318.jpeg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxCrazy Joe est basé sur un scénario ridicule. Soyons honnête, si le côté ancien militaire qui plonge dans les bas-fonds londoniens est sympathique, le reste – les flashbacks de mauvais augure, l’appartement désert, la petite copine assassinée par un méchant violent, et surtout la bonne sœur elle aussi traumatisée – est à jeter très vite aux ordures. Ça tient pas debout et c’est souvent ridicule. Le summum du ridicule est déjà atteint dès les premières minutes avec l’apparition de Jason Statham avec une coiffure profondément stupide qui nous fait aussi comprendre pourquoi ce dernier se rase la tête.

20520329.jpeg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxEt que dire de la piètre performance d’acteurs de Jason et de ses petits camarades. Si Jason est très efficace dans les scènes de castagne et de course poursuite, il devient franchement risible dès qu’il s’agit de dire plus de 5 lignes de dialogue. Vicky McClure, la nonne au grand cœur qui cache une blessure secrète due à son passé – niveau originalité, le film a le niveau d’un sous-terrain – démontre ici un catastrophique jeu d’actrice. Le reste du casting est invisible et n’est là que pour se faire taper dessus par Jason.

20520346.jpeg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxxLa réalisation de Steven Knight ne m’a laissé aucun souvenir, ni en mal ni en bien. Il faut dire que j’étais bien trop affligée par la qualité inexistante des dialogues qui oscillent du franchement vulgaire au simple absurde.

Bref, ce film est naze.

Sans titre

Publicités

3 réponses à “Crazy Joe – C’est fou comme c’est pas bien

  1. Rhooo… Je n’ai pas eu beaucoup de temps pour poster tous les commentaires que j’aurais voulu mais j’ai pris le temps de lire tes critiques. Et il semble que tu vais une overdose de cinéma: tellement de films que tu dis mauvais!!! J’ai compris que j’étais bien meilleur public que mais quand même… Bref, Crazy Joe comme d’autres avant ne m’a pas semblé aussi mauvais que ça et je ne suis apparemment le seul (une fille en sortant de la salle disait qu’elle avait été agréablement surprise par le film s’attendant à un film « bourrin »; son copain lui, qui devait avoir choisi le film semblait un peu moins enthousiaste quand même).
    Et tu dois sortir du tous pourris sauf Barry et Michael: il doit exister des films pour soigner çà 😉

  2. Pingback: Locke – Enfermé sur la route | Boires et Déboires d'un Zéro Masqué·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s