Notre Dame de Paris – Toi aussi, vis la vie de Quasimodo

IMG_7153 Tout le monde connait Notre Dame de Paris, et même moi avec mon inculture des bâtiments parisiens, j’avais déjà visité l’intérieur. Mais là où le Pass Jeunes m’a conduit, là je n’y étais jamais allée : en haut des Tours de la cathédrale rendue célèbre par le grand Victor Hugo.

Pensant naïvement que personne n’aurait l’idée géniale comme moi de venir grimper les tours pour voir le coucher du soleil, je me suis retrouvée dans une file d’attente dantesque. Nous avons piétiné de longues minutes puis après environ une heure d’attente – vous imaginez que le soleil était déjà parti dans les bras de Morphée à ce moment-là – nous avons pu entrer dans la tour.

IMG_7157 Première étape : la billetterie qui se trouve également être une charmante petite salle couverte d’une voûte d’ogive.

Et c’était parti pour 400 marches d’ascension avec mon petit groupe d’une vingtaine de personnes. L’escalier en colimaçon, large au départ, puis de plus en plus petit, n’a que peu d’intérêt – de petites fenêtres nous laissent apercevoir une minime partie du panorama que nous pourrons admirer plus tard.

IMG_7159 Quand nous arrivons enfin en haut, la vue est à couper le souffle. Tout Paris s’étend à nos pieds. La nuit étant tombée, tout scintille de mille feux. Nous pouvons admirer le Sacré Cœur, les Invalides, la Tour Eiffel, la Seine et les bateaux mouches qui la peuplent etc. Mais ce n’est pas tout. En premier plan, juste à nos côtés, sont les terribles et superbes gargouilles de Notre Dame de Paris. C’est seulement de près que l’on se rend compte qu’elles sont presque de la taille d’un homme. Toutes différentes, ayant chacune leur personnalité, elles sont juste fascinantes.

IMG_7170 C’est à ce moment là qu’on se sent littéralement plonger dans le roman de Victor Hugo, Notre Dame de Paris. On s’attend à voir surgir un homme bossu et difforme nommé Quasimodo à tous les coins de tours ou à entendre la voix glaçante du méchant Frollo. Il n’en est rien, bien entendu, mais ce moment privilégié en haut des tours permet de faire comme si pendant quelques minutes.

Malheureusement, la file d’attente en bas ne faisant que grossir, notre temps en haut des tours de la belle cathédrale était compté et c’est bien trop vite à mon goût que j’ai du redescendre les 400 marches.

A faire et à refaire – je compte bien y retourner et cette fois, je verrai le coucher de soleil du haut des tours, non de non.

Pour découvrir plus de photos, rendez-vous ici.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s