Bêtes de Sexe, la séduction dans le monde animal – Une exposition étonnamment drôle

IMG_7299 Quand j’ai vu que mon Pass Jeunes me donnait accès à l’exposition Bêtes de Sexe, je dois dire que j’étais sceptique. Il faut dire que cette exposition m’a rappelé mes cours de biologie, et aussi longtemps que je m’en souvienne, la biologie ce n’était pas trop mon truc – au plus grand malheur de ma maman, professeur de SVT.

IMG_7300 Et pourtant j’ai beaucoup aimé cette exposition Bêtes de Sexe proposée par le Palais de la Découverte. Déjà car elle nous apprend des tonnes de choses, toutes plus inutiles les unes que les autres, mais toutes drôles et décalées. Ainsi nous apprenons que les poissons-clowns peuvent changer de sexe, ou encore que certaines espèces ne sont composées que de femelles, qui s’auto-clonent et n’ont ainsi pas besoin de mâles. Mais bien entendu, nous apprenons également des informations capitales sur la génétique, la sélection naturelle, la reproduction et les différentes facettes qu’elle peut prendre. Comme tous ces savoirs sont entourés de petites anecdotes croustillantes, nous n’avons pas l’impression d’apprendre des choses rébarbatives – et puis les anecdotes sont tellement savoureuses que je me languis d’avance de pouvoir les ressortir à un diner ou autre.

IMG_7312 Mais ce n’est pas tout. L’exposition est caustique et amusante du début à la fin – et ce pas uniquement à cause des anecdotes. Des animaux empaillés ou vivants peuplent l’exposition – parfois seuls, parfois en couple, parfois en train de copuler, parfois simplement debout à regarder le visiteur passer. Mine de rien, le fait d’avoir une copie des animaux en chair et en os donne un côté vivant et réaliste à ce qui n’aurait pu être que du charabia scientifique. Bêtes de Sexe est également ponctuée de vidéos qui au départ, je dois le dire, m’ont déroutées. Nous y voyons une Isabella Rosselini déguisée en différents animaux, mimant et expliquant avec un accent délicieux la spécificité de la reproduction de l’animal interprété. C’est hilarant. Et informatif. Mais surtout grandement désopilant. Il vous suffit de la voir déguisée en mante religieuse pour tomber sous le charme.

IMG_7320 Mais le summum de la dérision et du second degré se trouve dans dernière salle. En effet, celle-ci est consacrée à un animal bien particulier – l’être humain.

Je vous conseille d’aller voir Bêtes de Sexe. Son humour typiquement british la rend différente de toutes les autres expositions que j’ai pu voir jusqu’à maintenant, et personnellement, je suis tombée sous le charme.

 

Découvrez d’autres photos en cliquant ici !

Publicités

Une réponse à “Bêtes de Sexe, la séduction dans le monde animal – Une exposition étonnamment drôle

  1. Pingback: Mille Milliards de Fourmis au Palais de la Découverte – Fourmidables fourmis | Boires et Déboires d'un Zéro Masqué·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s