Agence centrale de la Société Générale – Journées du Patrimoine 2013

IMG_8096Quitte à être sur les Grands Boulevards et pour rester dans le monde de l’argent, nous avons poursuivi notre parcours des Journées du Patrimoine avec l’Agence Centrale de la Société Générale. J’en avais beaucoup entendu parler, toujours en bien, ainsi j’étais impatiente de pouvoir mitrailler à tout va les sublimes décors de cette banque. Je fus très vite calmée dans mes ardeurs lorsqu’un vigile, aimable comme une porte de prison, me dit que les photos étaient interdites. Je dois dire qu’après avoir pu laisser libre court à mes envies photographiques à la BNP, l’excuse « nous-sommes-une-banque-et-donc-devons-rester-secret » est mal passée.

IMG_8095A l’Agence Centrale de la Société Générale, ce sont les employés qui font les visites. C’est plutôt sympathique et authentique – bien qu’historiquement un peu moins complet et précis qu’avec un vrai guide.

© Wikipédia

© Wikipédia

Ainsi nous apprenons que l’agence est arrivée ici en 1912. Avant cela, les locaux étaient un immeuble d’habitation bâti en 1864, d’où leur aspect extérieur peu décoré. La Société Générale a aussi sa coupole, une coupole classée monument historique, qui s’élève à 23 mètres de haut. Et c’est vrai qu’elle est belle, toute de verre et de fer, dominant la salle de sa prestance. Au centre de la pièce, sous la rosace, se trouve un ensemble de guichets organisés en forme de cercle. La mezzanine a elle été rajoutée en 1919 par manque de place. Au 4 coins de la salle, on peut remarquer 4 petits balcons ainsi que des panneaux indiquant le jour et la date.

Au sol se trouvent 12 bouches d’aération ainsi qu’une mosaïque de qualité. D’ailleurs, cette dernière est présente à tous les étages du monument – les 4 étages du dessus et les 4 étages du dessous. La mosaïque s’étend ainsi sur plus de 4000m2, ce qui fait d’elle la plus grande d’Europe. Les mosaïques étant d’époque, elles sont fragiles, surtout au niveau du coffre où le manque d’aération, l’absence de joints de dilatation et les vibrations du métro fragilisent ce chef d’œuvre. D’ailleurs, nous avons la chance de parler avec la personne en charge de la restauration de cette mosaïque.

© Imageshack

© Imageshack

Et puis c’est l’heure de descendre dans les coffres – la plus grande salle des coffres connue en Europe qui compte environ 8000 coffres de tailles diverses et variées. Là nous voyons des chaises et bureaux d’époque en laiton, repeints en gris pendant la seconde guerre mondiale afin qu’ils ne soient pas fondus par les Allemands. Mais le plus impressionnant ici, c’est sans aucun doute l’énorme porte des coffres de 18 tonnes. Réalisée par la maison Fichet, elle a été conçue pour pouvoir être manœuvrée par une seule personne. Mais ce mastodonte n’est pas la seule sécurité présente : il faut y ajouter deux autres portes ainsi qu’une marche repliable de 250 kg. L’ensemble pèse plus de 36 tonnes – ainsi il n’est pas étonnant que personne n’aie jamais essayé de braquer cette agence bancaire.

Et voilà, la visite se termine ainsi. Si le bâtiment de l’Agence Centrale de la Société Générale est vraiment splendide, d’une beauté à couper le souffle pour être très honnête, je suis un peu restée sur ma faim. J’avais envie de plus de petits détails croustillants et surtout envie de pouvoir laisser libre court à mon élan photographique.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s