Eglise St Leu – St Gilles – Journées du Patrimoine 2013

IMG_8161Les Journées du Patrimoine n’auraient pas été complètes sans la visite d’une église. Mon choix a été vite fait. Tous les jours, je passe devant l’Eglise St Leu – St Gilles, dont le nom et l’extérieur m’ont toujours beaucoup intriguée.

Dans l’entrée de l’église, nous trouvons des prospectus explicatifs qui nous serviront de guide pour le reste de la visite. Enfin c’est ce que je croyais. Je venais à peine de commencer ma lecture du dit-feuillet qu’on me propose une visite de l’orgue. Je ne suis jamais montée dans le domaine réservé de l’organiste et l’occasion était trop belle pour la refuser. Me voilà donc, sur un balcon face à l’orgue accompagnée de mon guide et d’un autre curieux.

IMG_8110L’orgue de l’église Saint Leu – Saint Gilles est classé aux monuments historiques depuis 1915 – doublement classé en réalité pour ses tuyaux et son coffrage. Il faut dire qu’il date de 1659 et qu’il compte plus de 3000 tuyaux dont beaucoup sont dissimulés à la vue et dont la majorité sont d’époque. Il a été conçu par François-Henri Cliquot – oui, de la même famille que les propriétaires du champagne Veuve-Cliquot – dans la famille, chacun faisait du vent à sa manière, il faut croire. Mais nous apprenons bien plus que de simples faits. Notre guide, lui-même organiste, nous explique le fonctionnement et la mécanique de ce mystérieux instrument. C’est réellement passionnant – une véritable découverte pour moi, qui croyait qu’un orgue n’était rien de plus qu’un piano à vent. Les paroles de notre guide sont tellement envoutantes, qu’on meurt littéralement d’envie d’écouter ce sublime  instrument en action. Le problème, il ne fonctionne plus à cause d’un incendie qui a eu lieu il y a des années. Aujourd’hui, une association essaye de convaincre la mairie de restaurer l’orgue afin que sa musique puisse de nouveau envahir l’église.

IMG_8102Après cette escapade dans les hauteurs, je retourne sur le plancher des vaches et reprends ma découverte du reste de l’église. L’église a été fondée en 1235 puis remaniée plusieurs fois au cours des siècles. Fermée pendant la Révolution française, elle sert d’entrepôt. Puis elle se retrouve hôpital lors de l’apparition des émeutes de 1830. L’église a également souffert de la percée du boulevard Sébastopol qui lui fit perdre une partie de son chevet et 3 chapelles. La Commune n’épargne pas non plus l’église qui subit des bombardements de l’intérieur. Une église qui a donc beaucoup souffert au travers des siècle mais qui en a tiré une âme supplémentaire et un caractère unique.

IMG_8135L’église abrite une petite crypte abritant les reliques de Sainte Hélène ainsi qu’une chapelle assez originale et profondément touchante – la chapelle des morts de la rue. Cette chapelle est un lieu de recueillement et un hommage à la mémoire de tous les SDF décédés dont les noms ornent les murs. La simplicité, l’émotion et la force contenues dans cette chapelle sont immenses – et vous fera sans aucun doute beaucoup réfléchir sur votre attitude face aux sans domiciles fixes que vous croisez tous les jours.

L’église Saint Leu – Saint Gilles est véritablement unique, blessée par l’histoire et pourtant toujours engagée dans le présent. Elle mérite sincèrement que vous y alliez pour une visite. Et son orgue mérite également que la mairie de Paris le restaure – alors n’hésitez pas à soutenir l’Association qui se bat pour que cela devienne une réalité !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s