Les Amants du Texas – Lyrisme et talent n’empêchent pas l’ennui

© Diaphana Distribution

© Diaphana Distribution

Les Amants du Texas n’a pas fait beaucoup couler d’encre et a donc cette aura mystérieuse que seuls les films n’ayant pas été matraqués partout ont. Primé au Festival de Sundance, Les Amants du Texas est le tout premier film de David Lowery.

Bob Muldoon et Ruth Guthrie s’aiment et Ruth est enceinte. Tout irait pour le mieux si leur dernier braquage n’avait pas mal tourné. Une fusillade éclate, un policier est touché et Bob se fait arrêter par la police et est jeté en prison. Le jeune homme va alors tout faire pour pouvoir rejoindre sa femme et sa fille. Malheureusement pour lui, lorsqu’il y parvient enfin, la réalité est bien différente de ce que Bob avait imaginé.

Esthétiquement, le film est sublime. Un éclairage évanescent, des cadrages soignés et sublimes, et une lumière à damner un saint. Poétique et brute, l’image reflète l’histoire. Le tout crée une ambiance lancinante et mélancolique, appuyée par une musique envoutante du sud.

© Diaphana Distribution

© Diaphana Distribution

Minimalistes, certaines séquences touchent au superbe. La scène d’ouverture est émouvante, vraie, et drôlement bien mise en place, et nous montre de façon admirable l’amour hors du commun qui habite ces deux personnages. David Lowery aura quelques autres sursauts de génie à travers le film qui donnent envie d’ouvrir grand la bouche en un « oh » admiratif.

© Diaphana Distribution

© Diaphana Distribution

Les acteurs du film sont également puissants et magnifiques. Casey Affleck crève une nouvelle fois l’écran. Dans le rôle de Bob, ce hors-la-loi au grand cœur prêt à tout pour rejoindre ceux qu’il aime, il est profondément touchant. Et en même temps, on comprend facilement que cet homme amoureux l’est presque jusqu’à la folie. Rooney Mara est sublime en mère de famille désirant protéger sa fille et hésitant entre amour passion et amour raison. Le couple formé par les deux acteurs est convainquant et donne envie de croire en cette folle histoire d’amour. Ben Foster complète le casting dans le rôle d’un policier prévenant – un Ben Foster encore une fois méconnaissable, comme dans tous ses films.

© Diaphana Distribution

© Diaphana Distribution

Mais cependant malgré toutes ses qualités, Les Amants du Texas n’a pas réussit à me passionner. Peut être était-ce la fatigue, peut être est ce le léger manque de souffle du scénario, mais voilà, le fait est que je me suis un peu ennuyée. Il faut dire que si l’histoire d’amour est tristement belle, le chemin pris par le récit est parfois trop simpliste. L’apparition de tueurs sortis un peu de nulle part sert certes l’avancée de l’histoire mais est proposée de manière trop brutale et trop inexpliquée pour être sincèrement sympathique.

Sans titre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s