Le Mystère du Pont Gustave Flaubert de Pierre Thiry – Original en diable

IMG_8455C’est par un hasard des plus grands que je suis tombée sur l’annonce de Pierre Thiry qui cherchait des bloggeurs pour recevoir un exemplaire presse de son dernier livre Le Mystère du Pont Gustave Flaubert. Je n’ai pas eu besoin de lire le résumé pour savoir que je voulais le lire – que voulez-vous j’ai un véritable amour des titres à rallonge.

Le Mystère du Pont Gustave Flaubert se déroule dans un futur proche dans la ville de Rouen et raconte l’histoire de Jules Kostelos, un détective privé amoureux de Flaubert. Un jour tranquille, notre héros se retrouve chargé d’enquêter sur le vol du vélo du commissaire. Dans cette investigation fantasque, nous verrons tour à tour apparaitre un compositeur de musique oublié, une bibliothécaire, un pont levant, un chat noir doué de pensée et un opéra disparu.

Bref vous l’avez compris, Pierre Thiry ne propose pas une enquête classique. Ici ce qui importe ce n’est pas tant la solution que le chemin pris pour y arriver. Et quel chemin, mes amis ! Cela fait longtemps que je n’avais pas été aussi enthousiasmée par l’écriture d’un auteur. Le récit mêle écriture originale et extraits de romans/correspondances de Gustave Flaubert. Le héros étant un passionné nous avons vraiment l’impression d’être immergés dans sa pensée. Et honnêtement, j’ai trouvé le procédé, certes ardu au départ mais fascinant !

Si la narration se place principalement aux côtés de Jules, de temps en temps elle s’oriente vers d’autres personnages fascinants et excentriques. Au départ, ces changements peuvent déstabiliser car ils semblent n’avoir aucun rapport avec l’intrigue principale. Mais à la fin, nous comprenons  qu’ils sont tous détenteurs d’une partie de la solution. Et c’est en ça que la construction du livre est véritablement géniale : un petit rien, un petit détail et voilà le mystère résolu.

L’autre qualité du Mystère du Pont Gustave Flaubert ce sont ses personnages hauts en couleur et diantrement touchants et drôles. Ajoutés à l’histoire policière un peu loufoque et ficelée comme un bon gigot, ils font l’âme du roman.

Si l’intrigue policière est présente, elle n’est pas au centre du roman. Non, le vrai sujet du livre est pour moi la littérature, l’amour des mots, l’attrait de la culture et la fascination de l’auteur pour la langue française. Riche, Le Mystère du Pont Gustave Flaubert l’est indéniablement – ainsi je vous conseille de lire ce livre tranquillement au coin du feu et surtout pas entre deux stations de métro. Ainsi vous ne pourrez que vous laisser envouter comme moi-même, je l’ai été.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s