Roman d’une Garde Robe au Musée Carnavalet – Ode à la mode

IMG_8533Invitée par ZoomOn Paris hier au vernissage de l’exposition Roman d’une Garde Robe, je ne pouvais pas manquer cette occasion – même si je ne savais pas grand chose de l’exposition, je suis toujours assoiffée de découvertes. Arrivée au Musée Caranavalet, je comprends que je ne suis pas la seule à arriver après le travail – une file d’attente impressionnante s’étend à l’entrée de l’exposition.

Roman d’une Garde Robe est une exposition entièrement consacrée à la mode d’une parisienne entre la fin du 19ème siècle et les années 30. Cette Parisienne, c’est Alice Alleaume, une jeune femme qui a travaillé dans le milieu de la mode en tant que première vendeuse durant des années et qui était reconnue et connue pour son goût vestimentaire infaillible.

2013-10-15 19.55.11L’exposition nous présente alors des choses aussi diverses que des tableaux dépeignant les fashionistas de l’époque, des carnets tenus par Alice lors de ces expériences de vendeuse, des robes de soirée sublimes, des chapeaux en tout genre, des chaussures, des lettres reçues par Alice, des photos d’Alice, des bijoux, des bouts de tissus ou des esquisses de tenue.

L’exposition suit la vie d’Alice. La première salle parle de son enfance. Les suivantes de son entrée dans le monde, de son travail en tant que première vendeuse, puis sa vie en tant que mère de famille et femme de la bourgeoisie de l’époque.

2013-10-15 19.53.32Roman d’une Garde Robe m’a assez moyennement intéressée. Certes, c’était peut être dû à tout ce beau monde qui  confondait vernissage et bar et qui donc squattait les premières pièces en bavassant sur ses problèmes existentiels. J’ai surtout trouvé l’exposition assez mal fichue par moment, surtout en ce qui concerne les vitrines et les petites notices explicatives. Trop basses, je n’arrivais à déchiffrer ces dernières qu’avec difficulté  – et ai donc capitulé au bout d’un moment.

La diversité des éléments présents est également parfois perturbante. J’avais compris l’exposition comme une plongée dans la penderie d’une parisienne au tournant du siècle, et ai été assez déstabilisée de trouver des documents personnels appartenant à Alice et qui, bien qu’ayant un lien avec la mode, ne sont pas vraiment compatibles avec l’exposition « garde-robe ». En fait, l’exposition semble hésiter entre raconter la vie d’Alice et présenter l’évolution de la mode de l’époque. Du coup, je n’ai pas vraiment su sur quel pied danser – et forcément j’ai parfois été lassée.

2013-10-15 19.58.16Cependant Roman d’une Garde Robe fait découvrir aux visiteurs des tenues sublimes et magnifiquement conservées. Manteaux, robes de soirée, robe de jour, tenues de bain et déguisements nous montrent parfaitement l’évolution de la mode féminine au début du 20ème siècle. Mais l’exposition expose également quelques vêtements pour enfants – ceux d’Alice petite, ou ceux de ses enfants.

Au final, bilan mitigé pour moi – mais je conseille très vivement l’exposition à tous ceux et celles qui s’intéressent de près à l’univers de la mode.

Musée Carnavalet
Du 17 octobre au 16 mars 2014
Ouvert tous les jours, de 10 h à 18 h

Publicités

3 réponses à “Roman d’une Garde Robe au Musée Carnavalet – Ode à la mode

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s