Machete Kills – C’est un peu du réchauffé

© Wild Bunch Distribution

© Wild Bunch Distribution

Cher Robert Rodriguez,

Je pense que tu le sais déjà mais voilà, je t’aime d’amour presque sans tâche depuis Une Nuit En Enfer.  C’est quand même grâce à toi qu’on a vu The Faculty, qu’Enrique Iglesias a pu manier la guitare-arme dans Desperado 2, que le sublime et parfait Sin City a vu le jour, et que le délirant Planète Terreur a pu nous faire frémir de rire.

Mais voilà, déjà avec Machete j’avais été un peu déçue. C’était comme si tu avais le cul entre deux chaises : d’un côté le film de série Z, bien crasseux, et de l’autre un film standard avec une image soignée et policée. Au niveau du scénario ce n’était pas très glorieux – digne d’une série Z quoi, mais sans le petit plus panache que pouvait avoir Planète Terreur. Heureusement tu avais mis au casting mes deux actrices que j’aime d’amour, Michelle Rodriguez et Jessica Alba. Mais malgré cela, mon impression restait vraiment mitigée.

© Wild Bunch Distribution

© Wild Bunch Distribution

Ainsi quand j’ai appris que tu te lançais dans l’aventure Machete Kills, je n’étais pas trop contente, surtout que tu nous privais ainsi d’un Sin City 2. Mais par devoir, je suis allée le voir. Et si je ne regrette pas ce visionnage, je suis déçue. Machete Kills est une redite du premier opus. Tu restes encore à cheval entre commercial et nanar, et ça me perturbe énormément. Dans Planète Terreur, tu avais réussi à garder cette esthétique du grindhouse. Là tu l’as perdu. Là l’image est sans grande imagination, et ne sort du lot ni par son côté nanar culte ni par son côté artistique soigné.

© Wild Bunch Distribution

© Wild Bunch Distribution

Bon je t’accorde qu’au niveau du scénario, il y a de très bonnes idées. Comme celle de créer un personnage comme le Caméléon, par exemple. Mais alors pourquoi complètement sous-utiliser cette invention au point qu’elle finisse par ne servir à rien. Non en lieu de ça, Robert, tu t’éloignes complètement et divagues entre divers méchants certes très colorés mais au final presque énervants tellement ils sont nombreux. Et puis surtout, tu nous ressors les mêmes gags que dans le premier Machete : bah oui, le Machete qui nous parle de lui à la troisième personne du singulier, bah c’est drôle au début mais ça ne suffit pas.

© Wild Bunch Distribution

© Wild Bunch Distribution

Et puis surtout Robert, je ne tolère pas le traitement que tu infliges ici à mes chères Michelle et Jessica. Surtout que Michelle tu nous l’avais déjà malmenée dans le premier épisode. Alors ma suggestion pour l’avenir : tu arrêtes de déconner avec mes chouchoutes et on restera éventuellement en bons termes.

Heureusement je ne peux que te féliciter de ce casting 4 étoiles que tu as réuni pour ce film. Mel Gibson, délicieux en méchant, Antonio Banderas superbe en faux mexicain, Demian Bachir excellent en excentrique fou, Vanessa Hudgens pour une apparition rapide et surtout le grand Charlie Sheen aka Carlos Estevez en superbe président des États-Unis et Amber Heard brillante en bimbo.

© Wild Bunch Distribution

© Wild Bunch Distribution

Bravo également pour les références très nombreuses – trop nombreuses même peut être. D’ailleurs le coup du masque à la fin, c’est plutôt référence Star Wars ou Cobra Commander de G.I. Joe ?

Mais Robert, même si je n’ai pas détesté ce Machete Kills, je sais que tu peux faire beaucoup mieux. Alors s’il te plait, pour ton prochain film, fais preuve d’un peu de créativité, artistique, scénaristique, visuelle, bref n’hésite pas à nous en mettre plein les yeux ! Et surtout Robert, choisis, et ne reste pas à cheval entre deux tendances. Robert, je te dis à bientôt !

Sans titre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s