Le Surréalisme et l’Objet au centre George Pompidou – Des jolies oeuvres, une mise en place un peu fouillis

IMG_9838Quitte à être au Centre Pompidou pour Roy Lichtenstein, Une Retrospective, j’ai voulu en profiter un maximum. Et là, miracle, je me suis rendue compte que l’autre exposition temporaire du centre était consacrée au surréalisme, surement l’un des courants artistiques qui m’est le plus cher. Cette exposition, c’est Le Surréalisme et l’Objet.

Le Surréalisme et l’Objet est principalement consacrée aux sculptures surréalistes – ce qui explique totalement l’objet du titre. L’exposition est organisée parfois par thèmes, parfois par artistes. Une division pas toujours très claire qui est parfois très difficile à suivre. Surtout que les explications à l’entrée de chaque salle sont parfois très cryptiques – tout comme la description générale de l’exposition à l’entrée, qui nous laisse croire que les œuvres présentées datent uniquement du milieu des années 1930 alors que certaines sont contemporaines. Heureusement, les réalisations exposées sont simplement magnifiques et diverses, et réussissent à nous faire oublier un peu notre confusion.

L’exposition s’ouvre par les bustes des principaux artistes du mouvement – on reconnait la petite moustache si caractéristique de Dali par exemple. Les artistes exposés sont aussi bien des grands pontes de l’époque que des personnalités moins célèbres. Ainsi nous pouvons admirer des sculptures d’Alberto Giacometti – un inconnu pour moi -, des photos de Man Ray, des peintures de Giorgio de Chirico ou des œuvres de Pablo Picasso et de Joan Miro. Au niveau des artistes contemporains, on retrouve des noms célèbres comme Cindy Sherman et l’on découvre des plasticiens Philippe Mayaux ou Mark Dion qui reprennent dans leurs réalisations certaines symboliques surréalistes.

C’est parmi les réalisations récentes que se trouvent les œuvres qui m’ont le moins séduites. Si certaines conservent une certaine poésie surréaliste, d’autres semblent légèrement entachées d’une certaine forme de vulgarité, un peu caractéristique de notre époque.

Mais malgré tout Le Surréalisme et l’Objet vaut vraiment le coup d’œil, surtout si comme moi, le surréalisme c’est votre dada !

Le Surréalisme et l’Objet
Jusqu’au 3 mars 2014
au Centre Georges Pompidou

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s