Dôme t.1, de Stephen King – Passionnant de la première page, à la dernière.

IMG_0019Depuis que j’ai entendu parler de la mini-série adaptée de Dôme cet été, j’ai une envie folle de lire ce diptyque de Stephen King. Envie confirmée par l’article de Caro sur son blog Entre Mes Lignes dont je vous avais déjà parlé. Alors quand j’ai reçu le mail de la bibliothèque m’informant que le précieux tome 1 était disponible, je n’ai pas hésité, et me suis directement jetée dedans, sans un seul scrupule ou regard en arrière.

Chester’s Mill est une petite ville du Maine comme beaucoup d’autres. Le 21 octobre, tout bascule pour cette paisible bourgade : un dôme transparent se met brutalement en place aux limites de la ville. Rien ne rentre, rien ne sort, la ville est complètement coupée du monde extérieur. Dale Barbara, qui cherchait à fuir la ville, se retrouve prisonnier et tente de comprendre ce qui se passe avec l’aide de Julia Shumway, une fringante quadragénaire, rédactrice en chef du journal local. Mais si beaucoup d’habitants sont perdus et ne savent que faire, certains, Jim Rennie en tête, sont bien décidés à profiter de cette occasion en or pour asservir la ville.

Dôme tome 1, c’est un livre prenant de la première seconde de lecture à la dernière page. Stephen King n’attend pas pour faire démarrer son histoire : dès le premier chapitre, le dôme tombe aussi dur et inflexible que le verdict d’un tribunal, et déjà les premiers drames surviennent. Tous les détails que King nous mentionne lors de ces premiers chapitres sont autant de pierres fondatrices de l’histoire qu’il nous raconte ici.

Comme souvent chez King, le fantastique n’est qu’une excuse pour parler de l’humain. Comme dans Le Fléau, ici ce qui importe ce n’est pas tant d’où vient le dôme mais plutôt comment ces humains ordinaires réagissent à l’enfermement et à l’isolement. King n’a pas son pareil pour dépeindre les différentes facettes de la psychologie humaine et nous interroge sur la réaction que nous aurions à la place de ces hommes et femmes.

En nous plaçant dans leur cerveau, King nous fait comprendre leurs motivations et nous démontre que même si leurs actions sont a priori affreuses et injustifiables, elles sont malgré tout logiques et sont issues d’un raisonnement qui n’a rien d’absurde.

Et surtout, Dôme vous tient en haleine. L’histoire avance tellement rapidement que le lecteur est en apnée. Que va-t-il se passer ? Quels tours les personnages vont-ils pouvoir nous jouer ? Notre « héros » va-t-il pouvoir se sortir de cette dangereuse situation ? King ne se fixe aucune limite et se donne le droit de vie et de mort sur chacune de ses créations littéraires: comme dans Game of Thrones, n’importe qui peut mourir n’importe quand, ainsi l’inquiétude nous saisit à chaque nouvelle page tournée.

Le premier tome de Dôme est un livre à découvrir absolument. Et pas seulement par les fans du maître de l’horreur. Le fantastique ici n’est qu’un prétexte à parler de l’humain. C’est une tragédie humaine, un roman psychologique passionnant. Alors vivement le tome 2 !

2 réponses à “Dôme t.1, de Stephen King – Passionnant de la première page, à la dernière.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.