Du sang et des larmes – De l’action et de l’émotion

© SND

© SND

Pour commencer mon année 2014,  c’est vers le film de Peter Berg Du Sang et Des Larmes que je me suis tournée.

Du Sang et des Larmes raconte l’histoire de quatre soldats américains en Afghanistan. Partis en mission de reconnaissance pour localiser le leader taliban Ahmad Shah, ce commando de Navy Seals se fait repérer, encercler et il se retrouve pris au piège, isolé en territoire ennemi.

Voilà un vrai film de guerre au sens noble du terme. Pas de patriotisme dégoulinant ici. Ni d’hymne à l’armée : les seules images d’archives que nous voyons au début, sont plus là pour nous montrer le caractère des hommes que nous allons suivre par la suite que pour encourager les jeunes à signer pour l’armée.

© SND

© SND

Du Sang et Des Larmes, c’est une histoire de soldats, avec leur histoire, leurs envies, leurs pensées, qui se retrouvent à devoir se battre jusqu’à la mort pour leur survie. Le film aborde aussi des questions de morale. Qu’est ce qu’il est moral de faire pour survivre ?

© SND

© SND

Le film commence de manière légère en nous montrant « l’âme » des quatre hommes que nous allons suivre au cours du récit. Puis le quatuor est livré à lui-même. Et là c’est un véritable huis-clos que nous avons sous les yeux. Un huit clos atypique car nos héros sont au milieu d’une action intense qui une fois qu’elle commence, ne se termine qu’à l’extrême fin du film.

© SND

© SND

Durant Du Sang et Des Larmes, je me suis surprise à être émue, stressée et oppressée  par le sort des quatre hommes. L’histoire reste simple, directe, sans fioriture. Elle va droit au but tout en réussissant à nous présenter tous ses personnages comme des êtres humains, faillibles, avec leurs doutes et leurs égarements mais avec une force et un courage admirable. C’est le simple récit d’événements forts ayant existé. C’est plutôt une ode à la camaraderie, au lien sincère de confiance, de respect et d’amitié qui règne entre ces hommes.

© SND

© SND

Du Sang et Des Larmes, c’est aussi un quatuor d’acteurs vraiment top. Toujours convaincants dans les scènes d’action – Emile Hirsch semble d’ailleurs aminci pour le film -, ils savent également rendre leurs personnages attachants. Mention spéciale pour Ben Foster qui m’a encore une fois épatée (je crois que je l’aime de plus en plus). Taylor Kitsch et Mark Wahlberg plus habitués des films avec des grands booms et des scènes de castagne réussissent à créer aussi l’émotion.

© SND

© SND

Peter Berg nous rajoute en plus quelques plans de toute beauté, et une utilisation parfaite du son et de l’image pour nous faire comprendre que dans cette forêt rocailleuse, le danger est partout. Le seul reproche que je pourrais lui faire, c’est de nous montrer la fin dès le début, rendant le tout assez prévisible dans la dernière partie.

Je vous le conseille cependant : Du Sang et Des Larmes est sans aucun doute le meilleur film de guerre depuis longtemps.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s