Alabama Monroe – Une histoire d’amour sur fond de bluegrass

© Pandora Filmverleih

© Pandora Filmverleih

Alabama Monroe est sorti en 2013 – c’est sûrement le film belge qui aura le plus fait parler de lui l’année dernière. Normal donc qu’il soit à l’affiche des Incontournables UGC – et normal pour moi de rattraper mon retard.

Didier et Elise sont fous amoureux. Une relation intense et mouvementée entre deux passionnés : l’un est fou de bluegrass et d’Amérique et l’autre de tatouages et d’amour. De l’amour de ces deux êtres entiers, nait une petite Maybelle qui prend très vite une place centrale dans leur vie. Mais leur bonheur se fissure quand Maybelle tombe gravement malade.

© Pandora Filmverleih

© Pandora Filmverleih

L’engouement des gens pour Alabama Monroe me dépassait totalement jusqu’à ce que je le voie et que je prenne une grande claque dans la figure. Cette histoire d’amour est surement l’une des plus belles que j’ai vues au cinéma ces derniers temps. Une histoire d’amour entre un homme et une femme, une histoire d’amour entre des parents et leur fille, et une histoire d’amour avec la musique. Bouleversant, le parcours de Didier et Elise est tellement émouvant que votre cœur se serrera sans aucun doute.

20531913.jpg-r_640_600-b_1_D6D6D6-f_jpg-q_x-xxyxx

© Pandora Filmverleih

Le film nourrit également une réflexion fascinante sur la mort, sur ce qu’il y a après, sur l’impact qu’elle peut avoir sur les gens qui doivent y faire face. Alabama Monroe parle aussi de croyance, de foi – en Dieu ou en l’amour. Beau et intelligent en somme.

© Pandora Filmverleih

© Pandora Filmverleih

Les acteurs sont magiques. Veerle Baetens est lumineuse, belle comme le jour, forte et fragile à la fois. Veerle est fascinante dans le rôle de cette passionnée qui à chaque histoire d’amour se fait un nouveau tatouage. Johan Heldenbergh est un roc, un athéiste confirmé aux idées bien arrêtées, passionné par sa musique et qui aime sa femme et sa fille plus que tout. Il est également génial – bien que face à Veerle Baetens, il soit beaucoup plus effacé. Nell Cattrysse joue la petite fille de ce couple amoureux d’une façon juste et belle.

© Pandora Filmverleih

© Pandora Filmverleih

A ces acteurs transcendants et cette histoire déchirante, s’ajoute cette musique bluegrass sublime. La bande originale d’Alabama Monroe est au top : un vrai travail d’orfèvre, reprenant le meilleur de la musique américaine. Depuis je l’écoute en boucle et je vous conseille vraiment de la découvrir en cliquant ici.

Felix Van Groeningen nous transporte aussi grâce à son montage limpide, à ses cadrages soignés, et à son rythme intense, capable de monter en puissance et de finir par vous briser le cœur. Un grand réalisateur pour une grande histoire et de grands acteurs.

Alabama Monroe, c’est le film que j’aurais aimé voir plus tôt pour vous le faire partager et vous obliger à aller le voir !

Sans titre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s