Paolo Nutini en concert au Café de la Danse – L’homme à la voix en or

paolo_nutini_cafe_de_la_danse_5_mai_2014_affichePaolo Nutini sur scène, c’est tout d’abord une voix. Quand Paolo commence à chanter, tu prends la claque de ta vie. Sa voix est puissante, habitée, éraillée comme si elle avait vécu 100 ans, elle te prend aux tripes et fait fondre tes oreilles. Cette voix en live, c’est une vraie révélation, un vrai coup de foudre beaucoup plus violent que ce que tu pouvais ressentir en écoutant les albums.

Mais commençons par le commencement. Sur la scène du Café de la Danse se trouve une petite dizaine de musiciens : un bassiste, deux guitaristes, un clavier, un batteur, deux cuivres et une choriste. La base idéale pour porter la musique funky et pop de Paolo. Une formation complète (et très talentueuse) qui fera plus que du bien à vos oreilles et vous donnera une envie folle de groover.

C’est sur le dernier single de Paolo, Scream (Funk My Life Up), que s’ouvre le concert. Une ouverture magistrale et dynamique qui plonge directement dans l’ambiance du nouvel album de Paolo. Par la suite, Paolo nous alterne titres du nouvel album (comme le très joli Cherry Blossom, ou le bouleversant Better Man) et classiques (une mention spéciale à Candy, réinterprété de façon très jazzy par la troupe de musiciens et le chanteur). Bien que ces trois albums aient une couleur totalement différente, Paolo et sa troupe réussissent à leur donner une grande cohérence en insufflant une sonorité groovy aux anciennes compositions.

Ce qui est impressionnant durant tout le concert, c’est la façon qu’a Paolo de vivre ses chansons. Les yeux fermés quasiment durant tous les morceaux, il est ailleurs, dans son monde. Il semble en souffrance sur Iron Sky, et plus cabotin dans New Shoes. Voir un artiste aussi imprégné de sa musique est fascinant.

Au cours du concert, Paolo parle peu. Il ne fait pas partie de ces artistes qui haranguent les foules à grand recours de « Bonjour La France » et d’ « Est-ce que vous êtes là ? ». Ses interventions sont simples, légères, il nous présente certaines chansons, comme Looking For Something que Paolo a dédié à sa mère (un moment vraiment choupi), glisse quelques traits d’humour, quelques phrases en français et c’est bien suffisant.

Petite cerise sur le gâteau d’un concert génial : la reprise accentuée mais vraiment sympathique de la Javanaise de Serge Gainsbourg.

C’est sur une version acoustique agréable de Last Request que s’est terminé ce très joli concert. Un concert qui m’aura fait découvrir un artiste complet, gentil et accessible, certes un peu alcoolisé, mais intense et à la voix en or massif.

Bref, allez le voir en live dès que vous pouvez ! Et en attendant le (très bon) nouvel album de Paolo, Caustic Love, qui sortira le 14 avril, je vous laisse avec ce morceau, beau à vous fendre le cœur : Iron Sky

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s