Only Lovers Left Alive – Un film infiniment rock’n’roll

© Le Pacte

© Le Pacte

Jim Jarmusch n’est pas un débutant. C’est à lui que l’on doit les sublimes et très rock’n’roll Coffee and Cigarettes et Stranger Than Paradise mais aussi le drôlement mélancolique Broken Flowers. Son dernier film en date, un film de vampire atypique, Only Lovers Left Alive, a été présenté en compétition lors du Festival de Cannes 2013.

Eve et Adam forment un couple follement amoureux depuis des siècles. Eve vit désormais à Tanger où elle profite de la vie tandis qu’Adam mène une existence solitaire et torturée à Detroit. Adam étant très déprimé, Eve le rejoint et les deux paisibles amants se retrouvent avec un plaisir et une passion toujours intacte. Mais leurs retrouvailles sont perturbées par l’apparition d’Ava, la sœur d’Eve, une adolescente incontrôlable.

© Pandora Film - Exoskeleton Inc.

© Pandora Film – Exoskeleton Inc.

Attention le film de Jarmusch est un chef d’œuvre. Only Lovers Left Alive vous happe dans son univers dès le premier plan, où la caméra tourne à la façon d’un vinyle en zoomant sur nos deux héros, d’une façon aussi aérienne que belle. Portée par une musique lancinante et hantée, l’image nous plonge directement dans l’univers déprimé, éthéré et langoureusement beau du film. Un film dont l’atmosphère fascinante est à elle seule un hymne rock’n’roll, une sorte de Venus In Fur visuel grâce à une mise en scène sublime.

© Pandora Film - Exoskeleton Inc.

© Pandora Film – Exoskeleton Inc.

L’histoire de ces deux amants est belle. La mythologie des vampires, romantique, sombre et torturée, est transcendée. Ici les vampires utilisent leur immortalité pour profiter de la beauté du monde, pour lire tous les livres, écrire de la musique, de la littérature, pour admirer les merveilles de la nature. Bref ce sont de véritables esthètes, intelligents et fascinés qui sont les observateurs privilégiés de l’évolution de l’espèce humaine.

Ecrit avec subtilité, le récit réussit avec son rythme lent à captiver l’attention du spectateur. La beauté de l’histoire d’amour, la finesse des personnages secondaires et la folie apportée par Ava sont les trois qualités principales de ce sublime Only Lovers Left Alive.

© Pandora Film - Exoskeleton Inc.

© Pandora Film – Exoskeleton Inc.

Jarmusch a également su s’entourer de sublimes acteurs. Impeccable, Tom Hiddleston crève l’écran en rocker désabusé et suicidaire, désespéré par l’humanité. Le couple qu’il forme avec Tilda Swinton est beaucoup plus convaincant que je n’aurais jamais pu l’imaginer. Tilda Swinton n’a jamais été aussi belle. Forte comme un roc, elle est lumineuse, d’une beauté diaphane qui capte le regard. Mia Wasikowska est d’une folie géniale – une sorte de pendant extraverti de son personnage de Stoker – et se place comme l’une des actrices à suivre.

Porté par une mélodie envoutante, Only Lovers Left Alive est intensément musical. Le rock halluciné de Sqürl est un véritable personnage du film. Langoureuse, douce et pourtant violente, elle a une âme qui habite le film et le transcende.

Pour moi, Only Lovers Left Alive est le film rock’n’roll ultime, un véritable chef d’œuvre et un énorme coup de cœur. Courrez-y vite !

Sans titre

Publicités

5 réponses à “Only Lovers Left Alive – Un film infiniment rock’n’roll

  1. A chaque fois que je lis une nouvelle review sur ce film, j’ai envie de courir dans mon cinéma pour le revoir. Sauf qu’il ne passe plus. Vivement la sortie en DVD que je puisse le regarder autant que je veux.
    En tout cas, je suis d’accord, ce film est absolument magnifique, totalement envoutant. C’est définitivement mon film préféré de ce début d’année !!

    • Je te comprends ! J’espère qu’il restera longtemps à l’affiche dans le plus de cinéma possible ! Tout le monde devrait voir ce film !! 😀

      • Je suis bien d’accord. Mais déjà qu’il a fallu que j’aille dans un autre ciné que mon habituel pour le voir, je ne suis pas très optimiste. Et j’habite Londres. Je ne veux pas imaginer dans les petites villes…je sais qu’il n’est pas passé dans ma ville natale…:(
        Alors que oui, tout le monde devrait voir ce film, tellement il est magnifique. Je sais que je l’ai déjà dis, mais je le redis à chaque fois 😀

  2. Pingback: Crimson Peak – Le rouge et le noir | Boires et Déboires d'un Zéro Masqué·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s