Un week-end à Paris – Comédie douce-amère un peu ennuyante

© ARP Sélection

© ARP Sélection

C’est grâce à sa bande annonce pétillante que j’ai eu envie de découvrir le duo so British Jim Broadbent et Lindsay Duncan dans le nouveau film de Roger Michell Un Week End à Paris.

Nick et Meg Burrows sont un couple anglais d’une soixantaine d’années. Pour leur anniversaire de mariage, ils viennent passer le week-end à Paris, une occasion pour eux de résoudre leurs problèmes de couple. Au cours de leur séjour, ils vont se redécouvrir et réaliser que leur plaisir d’être ensemble est toujours intact.

© ARP Sélection

© ARP Sélection

Cette comédie est drôle et grinçante à cette façon anglaise si particulière. On sourit régulièrement des échanges enlevés de ce vieux couple, de leur humour caustique et de leurs aventures ordinaires dans notre jolie capitale. La personnalité délicieuse de Meg apporte également beaucoup de légèreté au récit.

© ARP Sélection

© ARP Sélection

Mais voilà l’histoire n’est pas vraiment captivante dans ses balbutiements. C’est même plutôt l’inverse : on s’ennuie ferme dans la première partie du film. Les personnages sont ordinaires, peut être trop. Et surtout ils n’arrivent pas vraiment à émouvoir lors de ces débuts cinématographiques : ils ne deviennent vraiment attachants qu’a partir de leur rencontre avec Morgan, l’ami d’université de Nick. C’est cette rencontre qui fait décoller ce Week End à Paris, qui avant semblait être un simple hommage gentillet à la Nouvelle Vague.

© ARP Sélection

© ARP Sélection

Heureusement le génial Jim Broadbent est là : ses faux airs de Droopy et sa voix un peu trainante sont parfaits pour interpréter ce personnage qui ne sait plus trop où se trouve sa place. A ses côtés, la délicieuse Lindsay Duncan est éclatante, et elle volera votre cœur grâce à ses petits pas de danse dans la dernière scène. N’oublions pas non plus un Jeff Goldblum, délicieusement imbuvable et prétentieux, qui pourtant à l’air pétri de bonnes intentions et finit par trouver grâce à nos yeux.

Un Week End à Paris est une jolie comédie douce amère qui manque diablement de rythme au départ  mais qui finit par gagner son moment de gloire lors de cette très jolie séquence finale.

Sans titre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s