Le Zéro court la Color Run – Rêve ta vie en couleur

10153093_10152059516652568_1308937342_nA Paris dimanche dernier, s’est déroulé un évènement un peu spécial. Une course de 5km rythmée par des jets de couleurs sur les participants et dont le but est de s’amuser, de rire et de se couvrir de couleurs et non de courir vite ou d’être le premier. Cette course, c’est la Color Run™ et votre humble servante faisait partie des participants.

Une bonne humeur communicative s’empare de moi dès que j’arrive sur la ligne de départ. Au milieu d’une foule compacte de gens habillés en blanc de la tête aux pieds, j’échange des sourires avec mes voisins et je regarde la marée humaine qui s’étend devant moi. Tant pis, je ne serai que dans la deuxième vague de départ. En attendant, la musique est à fond et tout le monde danse tranquillement sur des sons électro. Excités comme des puces, mes amis d’un instant et moi-même trépignons d’impatience.

DSCN1815Puis c’est à nous de nous préparer pour le grand départ. Un animateur nous propose quelques mouvements de fitness : nous sommes une grande marée blanche de bras en l’air qui crie et chante à tue-tête. Puis c’est sur le son de Pharrell Williams, qu’échauffé comme jamais, notre groupe s’élance avec agilité sur la piste.

La cadence est tranquille, presque lente, mais l’ambiance est là. Elle explose littéralement lorsque nous passons dans un long tunnel, où des éclats de voix se font entendre de ça de là. Certains hurlent qu’ils ne sont pas fatigués, d’autres entonnent les Sardines de Patrick Sébastien, bref les gens rient et s’amusent.

Sans titre - CopieAprès ce moment dans les ténèbres, nous retrouvons le soleil et la première zone de peinture consacrée à la couleur jaune. Nous ne sommes désormais plus blancs comme neige mais bel et bien d’un jaune chatoyant à rendre jaloux les poussins du monde entier.

Puis, quelques centaines de mètres plus loin, c’est au tour du bleu de nous recouvrir, et de poussins nous nous transformons en Schtroumpfs.

Déjà bien bariolés, avec un sourire jusqu’au ciel et en rigolant comme des baleines, nous nous précipitons vers le vert afin de compléter notre jolie DSCN1830composition colorée.

C’est par le rose que se termine notre parcours, puis c’est la course finale, au pied de la tour Eiffel afin d’arriver au festival d’arrivée avant le premier lancer de couleur.

DSCN1859Arrivés aux villages, tout le monde a la banane et prend des photos dans tous les sens. Sur la scène, un DJ nous fait vibrer grâce à des musiques pleines de bonne humeur et de joie. Tout le monde danse, s’amuse, profite de la vie et du timide soleil qui perce derrière les nuages. Après un petit show dansant proposé par une marque de lingerie, c’est l’heure du lancer de couleurs. Chacun ouvre avec impatience son petit sachet de couleur – pour moi ce sera orange. Puis le compte à rebours retenti. Cinq, quatre, trois, deux, un, et nous voilà nous arrosant tous de poudre de couleur, repeignant nos t-shirts, nos cheveux et nos visages avec des couleurs toutes plus vives les unes que les autres.

DSCN1846Et quand vient l’heure de rentrer dans nos maisons respectives, c’est avec un pas léger et bondissant et avec un sourire éclatant que nous traversons la capitale, répandant autour de nous notre positivité, notre joie et nos couleurs durement gagnées.

Une expérience archi positive, que je vous conseille sans hésitation !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s