The Walking Dead saison 1 – Mortellement génial

© AMC

© AMC

C’est à l’occasion du Festival Séries Mania que je me suis replongée dans cette série découverte lors d’une fantastique nuit marathon organisée par le festival : The Walking Dead.

L’Amérique n’est plus : dévastée par une mystérieuse épidémie, la population est désormais majoritairement composée de zombies assoiffés de sangs. Au milieu de ce pays dévasté, un survivant, ancien shérif-adjoint, Rick Grimes tente de survivre et de retrouver sa famille.

La saison 1 de la série de Frank Darabont est proprement géniale. Tout commence par cette séquence magnifique sans musique, sobre, calme et sans chichis. L’ambiance est posée : il va être question de zombies, et de ce shérif encore confiant dans la possibilité de trouver de l’humanité dans ce monde.

© AMC

© AMC

L’histoire de cette saison 1 est intéressante et jamais ennuyante. L’intrigue est simple mais efficace – et chaque épisode contient son lot de bonnes surprises. Au cours du récit, on rencontre des personnages attachants comme Dale ou Glenn, d’autres immédiatement antipathiques comme Merle ou Ed, et surtout certains délicieusement complexes comme Shane ou Daryl, qui reste pour moi le personnage le plus intéressant de la série.

© AMC

© AMC

Le rythme de The Walking Dead est lent. Ce n’est pas une série d’horreur : nous sursautons rarement et le montage n’est pas là pour créer l’angoisse. Il s’agit de montrer une apocalypse à l’échelle humaine. De nous mettre au niveau d’un personnage, et de nous faire voir ce nouveau monde à travers ses yeux, ses angoisses, ses errements. Nous prenons conscience de l’horreur en même temps que le personnage. Il ne sait pas ce qu’il s’est passé, nous non plus. Et ce n’est pas grave – le plus important ici c’est l’humain, pas l’horreur ou l’explication fantastique.

© AMC

© AMC

Cette saison 1 – et surtout son pilote – est graphiquement et scénaristiquement irréprochable même si cette lenteur peut désarçonner au départ. Le cadrage est soigné, souvent proche du western, et l’on retrouve souvent ce plan sublime dans lequel le personnage de Rick est seul, dos à la caméra, face à l’immensité déserte. Les plans sont conçus de manière ingénieuse et la musique sait rester subtile. Le maquillage des zombies est simplement à couper le souffle – ils sont d’un réalisme fascinant – et les scènes violentes et sanglantes, bien que présentes en faible quantité, sont bien là, comme nous sommes en droit de l’espérer dans une série traitant des zombies.

Bref, il n’y a aucune raison de ne pas dévorer la saison 1 de The Walking Dead !

Publicités

Une réponse à “The Walking Dead saison 1 – Mortellement génial

  1. J’approuve! J’ai trouvé la saison 1 vraiment magnifique aussi bien au niveau du scénario que des scènes magiques comme le moment où Rick rentre dans Atlanta sur son cheval… J’ai trouvé que les autres saisons étaient un peu moins réussies même si j’aime toujours beaucoup!

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s