Heli – L’amour et la violence

© Le Pacte

© Le Pacte

Prix de la mise en scène au festival de Cannes 2013, le film d’Amat Escalante, Heli, a surtout fait parler de lui pour ses scènes d’une grande violence.

Heli vit au Mexique avec sa femme, son fils, sa sœur et son père. Le jeune homme se retrouve pris dans la violence des cartels lorsque Estela, sa cadette, tombe amoureuse d’un jeune policier, lui même, impliqué dans un dangereux détournement de drogue.

© Mantarraya Producciones

© Mantarraya Producciones

J’ai vu Heli avec attention mais malgré cela je n’ai pas grand-chose à vous en dire. Il est vrai que certains plans sont soignés et intéressants – le premier plan séquence par exemple. Mais mon impression globale sur la mise en scène est néanmoins plutôt mitigée. Elle est, selon moi, parfois trop travaillée et forcée. C’est le cas de cette scène de torture qui a tant fait jaser et qui au final est trop mise en scène, trop étudiée, pour frapper réellement le spectateur.

© Mantarraya Producciones

© Mantarraya Producciones

Le scénario du film d’Amat Escalante est très manichéen et manque de rythme. Après une scène d’ouverture en flashforward assez captivante, le film s’embourbe dans un faux-rythme où l’on nous présente de façon assez longue et laborieuse les différents personnages et le drame à venir.

Malgré de bons acteurs, Heli n’arrive jamais à sortir du lot et ne m’a pas laissé un souvenir impénétrable.

 

Sans titre

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s