Real – Dans la tête de l’être aimé

© Version Originale / Condor

© Version Originale / Condor

Drame, romance et science fiction, voilà un cocktail assez classique mais qui semblait particulièrement savoureux dans le film du Japonnais Kiyoshi Kurosawa, Real.

Atsumi, talentueuse auteur de manga, est dans le coma après une tentative de suicide inexpliquée. A l’aide d’une technologie médicale avancée, son fiancé et ami d’enfance Koichi se projette dans son inconscient afin de comprendre son acte et de la ramener dans le réel.

L’histoire de Real est intéressante et assez originale. Cette visite de l’inconscient par la personne aimée afin de comprendre et de soigner le comateux est excellente et tellement cinématographique. L’atmosphère s’installe dès le début, à la fois poétique et malsaine, tendue et pourtant si douce. Il y a quelque chose de très réussi dans cette première partie du film, à mi-chemin entre le film d’angoisse et le drame.

© Version Originale / Condor

© Version Originale / Condor

Et puis, le scénario devient plus laborieux, plus lent aussi. Un twist très prévisible et complètement inintéressant nous est jeté en pleine figure, avant que l’on atteigne le summum du drôle absurde en nous montrant un plésiosaure – oui, oui, le gros dinosaure marin qui ressemble à un gentil diplodocus.

© Version Originale / Condor

© Version Originale / Condor

Real souffre surtout de sa longueur. Le déroulement est très long. Et si une fois le twist franchi le rythme s’accélère un peu, l’aspect un peu fourre-tout que prend l’histoire alourdit ce qui aurait pu être un final passionnant – ou tout du moins, moins mauvais.

Real n’est jamais complètement mauvais. Il est juste mal construit, un peu bancal, et parfois un peu fou. Mais après tout c’est aussi ça qui fait son charme.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s