Libre et assoupi – Frais et succulent

 © Les Films du Cap - Gaumont

© Les Films du Cap – Gaumont

Envie de voir un truc léger et sans prise de tête un matin, je me suis dirigée vers la comédie française Libre et Assoupi réalisée par Benjamin Guedj.

Sébastien vient de finir son doctorat et sa philosophie est simple : il veut ne rien faire car cela le rend heureux. Cette philosophie atypique échappe à ses colocataires Anna et Bruno qui eux se débattent de stages en petits jobs et le regardent avec des yeux étonnés mais un peu envieux.

Libre et assoupi m’a prise par surprise et m’a complètement séduite. Sébastien est un antihéros atypique et diablement attachant dont la philosophie nonchalante attendrit autant qu’elle surprend. Sébastien – et surtout ses petits camarades – contiennent des petits bouts de nous tous, jeunes de la génération Y qui après des études longues se retrouvent à vivre de stages, de contrats précaires et de petits boulots et surtout ne savent pas vraiment quoi faire de tout ce savoir acquis.

 © Les Films du Cap - Gaumont

© Les Films du Cap – Gaumont

Libre et assoupi est drôle et tendre mais aussi d’une dureté subtile et d’une critique assez cynique lors de certaines scènes. L’une particulièrement réussie réunit Sébastien et ses anciens camarades de faculté qui le regardent avec mépris et incompréhension, l’accusant de ne pas rentrer dans le même moule préexistant qu’eux. Une situation inconfortable et absurde qui fait rire mais qui est malheureusement loin d’être entièrement fictionnelle – croyez moi, j’ai des tonnes d’exemples du type dans ma mémoire de poisson rouge.

 © Les Films du Cap - Gaumont

© Les Films du Cap – Gaumont

Si le film de Benjamin Guedj est si rafraichissant, c’est en partie du à son casting époustouflant. Baptiste Lecaplain est parfait en pierrot lunaire et fainéant, paresseux assumé qui rêve sa vie en douceur assis sur son canapé. Felix Moati est hilarant en jeune homme un peu perdu entre ses petits boulots et son amour pour sa colocataire. Le tandem Lecaplain-Moati fait des étincelles et nous donne envie de les compter parmi nos amis tant leur bonne humeur et leur naturel sont désarmants. Charlotte le Bon est l’atout terre-à-terre de ce casting – elle fait preuve d’un grand talent et arrive avec de minuscules petits rien à faire naitre un personnage complexe et tendrement humain.

 © Les Films du Cap - Gaumont

© Les Films du Cap – Gaumont

Libre et Assoupi, c’est aussi des scènes qui contiennent une joie communicative, qui donnent le sourire et l’envie de les reproduire immédiatement afin de partager cet éclatement d’allégresse.

Plus j’y pense et plus je crois que j’ai aimé Libre et Assoupi, un film qui m’a prise par surprise et m’a fait un bien fou !

Sans titre

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s