X-Men : Days of Future Past – Quand tout s’emboîte parfaitement

© 20th Century Fox

© 20th Century Fox

Parmi tous les super-héros du monde, mes préférés sont sans aucune hésitation les mutants des X-Men. Avec le dernier film de la franchise, X-Men First Class, Matthew Vaughn avait réussi un film extraordinaire, léger mais pas trop, mouvementé et palpitant. Avec ce nouvel opus X-Men : Days of Future Past, c’est Bryan Singer, coupable de la première trilogie médiocre consacrée à nos mutants chéris, qui reprend les commandes du navire.

Le monde est dévasté et les X-Mens se font exterminer par des Sentinelles géantes et toutes puissantes. Acculés, il ne leur reste qu’une solution : envoyer Wolverine dans le passé afin de modifier le présent et de les sauver tous. Mais la mission est loin d’être aisée et l’homme loup va devoir convaincre les jeunes Magneto et Xavier de travailler ensemble.

© 20th Century Fox

© 20th Century Fox

Quel superbe film de super-héros ! La construction de l’histoire est solide et les sauts dans le temps sont extrêmement bien agencés. Le tout est très fluide et le rythme enjoué et sans accrocs. Les moments de légèreté sont parfaitement insérés dans le reste de l’histoire et ne ralentissent à aucun moment le récit.

© 20th Century Fox

© 20th Century Fox

L’intrigue est relativement simple mais efficace. Elle met en avant des personnages déjà connus comme Mystique ou Le Fauve mais fait également intervenir des nouveaux venus très sympathiques comme Quicksilver. X-Men : Days of Future Past réussit également à réunir la trilogie initiale et le prequel précédent en un tour de main inventif et bien pensé.

© 20th Century Fox

© 20th Century Fox

Les effets spéciaux sont maitrisés, la réalisation énergique mais cadrée, les scènes d’action dynamiques sans pour autant que la caméra soit secouée de droite à gauche. Bref Bryan Singer fait un très beau travail de mise en scène.

© 20th Century Fox

© 20th Century Fox

Les acteurs sont à la hauteur de leur réputation. Michael Fassbender est plus complexe que jamais dans le rôle de Magneto, personnage mi-ombre mi-lumière. James McAvoy est surprenant en être brisé qui veut sauver le monde mais qui doit d’abord se sauver lui-même. Nicholas Hoult est toujours aussi léger en Fauve. Nouveau venu au casting Peter Dinklage est un peu sous-utilisé dans son rôle de méchant mais il reste néanmoins très convainquant.

X-Men : Days of Future Past est un excellent blockbuster qui donne véritablement envie de voir la suite des aventures de nos amis mutants. Rendez-vous en 2016 !

Sans titre

Publicités

Une réponse à “X-Men : Days of Future Past – Quand tout s’emboîte parfaitement

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s