I Origins – Amour et science

© Jelena Vukotic

© Jelena Vukotic

Michael Pitt est un acteur que j’aime particulièrement depuis que j’ai vu Last Days de Gus Van Sant mais qui se fait rare ces derniers temps sur le grand écran. C’est à cause de lui et de lui seul que j’ai visionné I Origins de Mike Cahill.

Ian Gray, un doctorant en biologie moléculaire, travaille sur l’évolution de l’œil. Lors d’une soirée d’Halloween, il rencontre Sofi : c’est le coup de foudre. Entre la croyante mystique et le scientifique cartésien, le courant passe malgré leurs différences. Mais le destin fait tout basculer…

I Origins est avant tout une histoire d’amour, légèrement mystique, avec une fausse teinte de science. Le récit n’est pas l’intérêt premier du film, soyons sérieux. Il traine parfois en longueur et dans sa deuxième partie part parfois un peu dans tous les sens.

© Jelena Vukotic

© Jelena Vukotic

Néanmoins les défauts du scénario sont largement compensés par la force de la mise en scène et la beauté des plans. Les scènes intimes entre Sofi et Ian sont particulièrement réussies et finissent en un déchirant climax.

Quand au casting, il est irréprochable. Michael Pitt est lumineux et profondément humain en scientifique à la recherche des yeux parfaits. Il partage une jolie alchimie avec la sublime Astrid Berges-Frisbey, sous le charme de laquelle il est impossible de ne pas tomber.

Pour tout cela, I Origins vaut le coup d’œil.

Capture

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s