Le Labyrinthe de James Dashner – Une prison dans laquelle il fait bon être enfermé

20141118_000402Après la déception Uglies, j’ai néanmoins choisi d’enchainer sur un autre roman dystopique pour adolescents, adapté récemment au cinéma, Le Labyrinthe de James Dashner.

Thomas se réveille dans un monte-charge, sans aucun souvenir. Il atterrit dans un endroit étrange, habité par des adolescents et situé au milieu d’un labyrinthe dans lequel règne des monstres menaçants.

Une fois la lecture commencée, nous sommes prisonniers. Le roman enchaine les rebondissements, les scènes d’action et les moments de suspens. Impossible de s’ennuyer. Et surtout impossible de lâcher le roman. Les énigmes paraissent simples par moment mais au final, elles ne le sont jamais vraiment et c’est là tout l’intérêt du roman de James Dashner. D’ailleurs, ce cliffhanger final est à ce niveau là assez génial : en disant suffisamment pour nous intriguer, nous retournant suffisamment la situation pour nous surprendre et nous laissant suffisamment de questions sans réponse pour que nous ayons une envie folle de sauter sur le tome 2.

L’histoire de Thomas est menée d’une main de maître. Bien que le récit ne soit pas des plus originaux par moment, les personnages sont suffisamment intéressants pour nous convaincre. Alby est un meneur intéressant, plus complexe qu’il n’y parrait. Gally est au final un antagoniste assez unidimensionnel, mais des personnages comme Newt ou Charlie sont suffisamment attachants pour rattraper cette petite facilité.

Alors oui, Le Labyrinthe est écrit de façon très simple et basiquement efficace. Mais au final, on se laisse porter par les aventures de ces jeunes blocards et on oublie le monde extérieur. Et dès fois, ça fait du bien.

Publicités

3 réponses à “Le Labyrinthe de James Dashner – Une prison dans laquelle il fait bon être enfermé

  1. Pingback: Le Labyrinthe – Divertissant au possible | Boires et Déboires d'un Zéro Masqué·

  2. Pingback: La Terre Brûlée, de James Dashner – Aussi addictif et bon que le Nutella | Boires et Déboires d'un Zéro Masqué·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s