Esprits Criminels, saison 3 – Les crimes s’enchainent et se ressemblent

© CBS

© CBS

Continuant sur ma lancée de binge-watching, ce n’était qu’une question de temps avant que je me plonge tête la première dans la troisième saison d’Esprits Criminels.

Gideon a disparu, Hotchner a été rétrogradé et Prentiss a démissionné. L’équipe se retrouve donc face à des problèmes de politique et de hiérarchie tout en essayant de résoudre des cas toujours plus complexes.

Cette saison 3 commence de manière vraiment décevante, voire même ratée. Les manigances de politique interne sont non seulement assez peu intéressantes mais elles sont également assez mal développées. Ainsi le départ de Gideon, pourtant moment clé de la série puisqu’il était l’un des chefs de l’unité, est complètement précipité et n’est jamais réellement expliqué de manière satisfaisante.

Penelope

© CBS

Même une fois ces intrigues internes au FBI derrière nous, la saison se contente de nous ressortir des tueurs en série et des psychopathes ni vraiment originaux, ni vraiment marquants. Dans cette première partie, les personnages sont également tous cantonnés dans leur caricature : Derek Morgan défonce les portes et se sert de ses muscles, Spencer Reid est toujours aussi brillant et déconnecté de la réalité, Hodges ne sourit toujours pas et semble de plus en plus taciturne. On tourne un peu en rond.

Heureusement, les choses évoluent un peu au cours de la saison. D’accord, le nouvel arrivé David Rossi est assez terne dans ses premiers épisodes, mais très vite on retrouve les intrigues soignées et complètement dingues que l’on aime dans la série. Ainsi l’épisode True Night nous propose un personnage passionnant et complexe, brillamment interprété par Frankie Muniz – bien loin ici du rôle de Malcom. Mais le meilleur épisode reste sans doute The Crossing, où l’on découvre les limites des pouvoirs du BAU.

Si cette saison d’Esprits Criminels n’est pas désagréable à regarder, elle est quand même tout juste bonne. Les ressorts dramatiques utilisés sont les mêmes que dans les saisons précédentes et on finit par s’ennuyer un peu. Clairement sans le cliffhanger final, il est probable que vous n’ayez aucune envie de poursuivre sur la saison 4.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s