Heroes, saison 2 – Héros sans panache

 

© NBC Universal

© NBC Universal

Malgré un final décevant et des faiblesses de scénario, la saison 1 d’Heroes tenait globalement bien la route. D’où mon envie de regarder la saison 2.

Ce volume 2, Generations, démarre quatre mois après la fin du premier volume. La ville de New-York a été sauvée, et nos héros ont depuis tous repris leur petit bonhomme de chemin et sont dispatchés à travers le monde. Chacun se retrouve face à des épreuves et encore une fois, Hiro va devoir sauver le monde.

Là ou la saison 1 comptait plus de 20 épisodes, la saison 2 de Heroes se limite à 11 épisodes. Ce qui ne serait pas gênant si l’intrigue était développée dès le début mais qui le devient quand plus de la moitié des épisodes sont consacrés à nous résumer ce que sont devenus les personnages depuis New-York. Il n’y a pas de vrais enjeux et du coup, on s’ennuie carrément. Les nouveaux personnages sont vraiment sans intérêt : hormis Adam – joué par l’excellent David Anders -, les autres sont vraiment plats et sans saveur. Mention spéciale pour nos deux amis Maya et Alejandro qui ne semblent être là que pour faire passer le temps. Quant aux anciens héros semblent toujours suivre le même chemin. Mohinder se fait toujours manipuler par tout le monde, Hiro veut toujours tout arranger, Claire veut toujours être normale. Bref on tourne en rond et on n’a aucune ligne directrice globale.

© NBC Universal

© NBC Universal

L’histoire du virus Shanti ne réunit qu’une poignée des personnages centraux tandis que les autres sont coincés dans des sous-intrigues aussi inintéressantes qu’un épisode des Feux de l’Amour. Et que dire alors de cette volonté d’ajouter des histoires d’amour totalement dérisoires et parfois même un peu ridicules ?

Non vraiment cette saison 2 d’Heroes est décevante, voire bâclée. Une énorme déception qui heureusement ne dure que 11 épisodes.

 

Publicités

2 réponses à “Heroes, saison 2 – Héros sans panache

  1. Pingback: Heroes, saison 3 – Les héros sont de retour | Boires et Déboires d'un Zéro Masqué·

  2. Pingback: Heroes, saison 4 – La déception finale | Boires et Déboires d'un Zéro Masqué·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s