Pretty Little Liars, Saison 2 – Plus soap, tu meurs

© ABC Family

© ABC Family

Une saison 1 vraiment pas top ne m’empêchant pas de vouloir savoir qui est ce mystérieux A., il était normal que je sombre et me lance dans la deuxième saison du soap pour adolescent Pretty Little Liars.

Après la disparition d’Ian, Hannah, Spencer, Arya et Emily sont devenus les sujets de conversation favoris de la petite ville de Rosewood. Sous la surveillance de plus en plus pressante de leurs parents et de la police, les filles doivent également faire face à une A plus menaçante que jamais.

© ABC Family

© ABC Family

Cette saison est une réplique quasi-parfaite de la première saison. Toujours autant d’histoires d’amour honnêtement aussi peu passionnantes que le dernier épisode des Feux de L’Amour. Toujours autant de rebondissements tirés par les cheveux. Toujours des fins d’épisodes intrigantes qui poussent le spectateur à revenir. Et toujours autant d’indices qui ne mènent pas à grand-chose. Enfin presque puisque la fin de la saison nous fait croire pendant un instant que des réponses vont nous être apportées. Au final, si effectivement on nous donne un os à ronger, c’est un petit, qui plus est amené de manière lourde et assez grossière.

Mais c’est surtout le côté soap-opera de cette saison 2 de Pretty Little Liars qui saoule. Les histoires d’amour tournent littéralement en rond et la majorité d’entre elles sont exaspérantes et sans intérêt. Et que dire des intrigues secondaires débarquées de nulle part qui semble ne servir qu’à remplir les 25 épisodes de la saison. Soyons réaliste, la dépression du frère d’Arya n’intéresse personne et n’apporte absolument rien à l’histoire. Bref, on s’en fiche et on se demande bien pourquoi cela nous a été imposé.

Je vous rassure également, les actrices sont tout juste un peu moins mauvaises que dans la première saison.

Quand à la styliste, elle semble sérieusement être tombée sur la tête. Impossible de ne pas rire devant certaines des tenues de nos héroïnes. Surtout quand on les compare aux autres lycéens qui eux sont habillés comme des gens normaux.

Mais bref, malgré cette avalanche de défauts sans fin, et surtout à cause de cette fin frustrante au possible, je regarderais la suite. Le besoin de savoir est décidément trop fort.

Publicités

Une réponse à “Pretty Little Liars, Saison 2 – Plus soap, tu meurs

  1. Pingback: Pretty Little Liars, saison 3 – De plus en plus sombre, de plus en plus pataud | Boires et Déboires d'un Zéro Masqué·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s