Pimentez votre quotidien avec un roman – Des histoires érotiques qui vous feront oublier 50 Nuances de Grey

Que l’on dise que 50 Nuances de Grey est un roman érotique me hérisse tous les poils du corps d’effroi. Et savoir que des lecteurs et bientôt des spectateurs vont s’imaginer que cette histoire d’amour bébête est le summum de l’érotisme me donne simplement des sueurs froides.

Alors afin de rétablir la vérité et surtout de sauver ces âmes en perdition, voici une petite sélection non exhaustive de romans vraiment émoustillants – et qui plus est, bien écrits et intelligents.

Commençons par Gamiani ou Deux nuits d’excès d’Alfred de Musset. On ne badine pas avec l’amour et pour Alfred, on ne badine pas avec l’érotisme non plus. Ici l’auteur nous raconte les ébats amoureux entre la comtesse Gamiani, Fanny et Alcide. C’est lyrique, c’est beau et c’est diablement sexy. Érotisme garanti que l’abondance de dialogues permet de rendre vivant.

N’oublions pas non plus les Exploits d’un jeune Don Juan de Guillaume Apollinaire. Alors oui, certaines pratiques décrites dans le livre outreront fortement les âmes les plus prudes. Mais au-delà de ces quelques passages anecdotiques face auxquels il faut prendre de la distance, le reste demeure d’une grande qualité et d’un érotisme un peu trash capable d’émoustiller vos froides nuits d’hiver.

Pour ceux qui ont envie de booster leur culture érotique, je ne peux que conseiller La Prairie parfumée de Mouhammad al-Nafzâwî. Ici rien de pornographique mais un univers tendre et doux et des contes érotiques enchanteurs bourrés d’enseignements et de conseils qui boosteront votre libido de manière exquise.

Si vous avez besoin d’amour autour de l’érotisme, penchez vous sur la Femme de Papier de Françoise Rey. Leur histoire d’amour terminée, une femme écrit à son amant et lui rappelle avec délice leurs plaisirs sexuels passés et leur passion partagée.

Bien entendu, pour les plus aventureux et les moins frileux, nous avons Sade et ses personnages qui s’épanouissent dans une sexualité violente et sans filtre. La philosophie dans le boudoir saura vous faire oublier la fadeur des plaisirs de Christian Grey.

Finissons avec le très beau Les Belles Endormies de Yasunari Kawabata. Pudique et tendre, le roman raconte les souvenirs érotiques d’un vieil homme qui se rappelle ses aventures amoureuses, sexuelles et sensuelles passées. Un roman érotique d’une élégance méditative superbe.

Alors si on jetait 50 Nuances de Grey à la poubelle et qu’on s’attaquait à des romans à la fois bien écrits et superbement grisants ?

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s