Into The Woods, Promenons-nous dans les bois – Si seulement Mickey n’y était pas

© Walt Disney Pictures

© Walt Disney Pictures

Vous vous souvenez surement de mon énorme enthousiasme pour la comédie musicale Into The Woods montée au théâtre du Châtelet l’année dernière. J’étais ainsi très contente de retrouver cette très belle et piquante comédie musicale adaptée au cinéma par Rob Marshall.

Dans un petit bourg, vivent un boulanger et sa femme, une petite fille au chaperon rouge, Jack, un garçon dont la vache ne donne plus de lait et une vieille sorcière. Tous ont un souhait et tous vont se croiser dans les bois mystérieux qui entourent leur village.

Les chansons sont bien là. Plutôt bien chantées pour la majorité – nous sommes loin ici du naufrage auditif des Misérables -, elles ont toujours ces mélodies diablement entrainantes et ses paroles délicieuses de la comédie musicale dont j’étais tombée amoureuse.

Les acteurs sont plutôt à la hauteur. Emily Blunt est parfaite en Femme du Boulanger, à la fois forte et fragile. Elle arrive à rendre aimable un personnage qui n’est pas toujours très agréable. Anna Kendricks est une Cendrillon vraiment chouette, tandis que Chris Pine est un Prince Charmant parfaitement cabotin et tête à claque.

© Walt Disney Pictures

© Walt Disney Pictures

La mise en scène de Rob Marshall est au mieux insignifiante – au final seule la scène d’Agony où nos deux princes charmants se lamentent, a une réalisation sympathique. Notons quand même la qualité des décors qui compensent un peu des effets spéciaux parfois ratés. Morale de l’histoire : parfois il faut mieux ne pas montrer les choses….

Mais le problème principal d’Into The Woods, c’est l’atténuation du piquant de la comédie musicale par la production Disney. Par exemple, la chanson du Loup, normalement immensément sexuelle, perd ici dans sa mise en scène tout sous-entendu érotique. Dommage.

Reste du coup un film assez médiocre, pas désagréable mais foncièrement inférieur à ce que l’on aurait pu espérer.

Capture

Publicités

3 réponses à “Into The Woods, Promenons-nous dans les bois – Si seulement Mickey n’y était pas

      • Je pense que déjà, j’y allais avec les mauvaises attentes, je m’attendais à voir un Disney et pas une parodie de Disney. Du coup, même après avoir réalisé que le film n’était pas à prendre au sérieux, je suis juste sortie de la salle en trouvant les personnages ridicules et le film un peu longuet…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s