Une place à prendre, de J.K. Rowling – Pavé un peu mou

IMG_2425Tout le monde connait J.K. Rowling grâce au très célèbre Harry Potter. Avec Une Place à Prendre, l’auteure anglaise signe son premier livre pour adulte, un roman bien éloigné de l’univers fantastique du jeune sorcier.

La tranquillité apparente de la petite communauté de Pagford, petite bourgade paisible du Sud de l’Angleterre, est brisée en mille morceaux lorsque l’un des notables, Barry Fairbrother, meurt de manière brutale. Dès lors, les passions, querelles et secrets vont exploser au grand jour.

On pourrait croire que commençant par un élément déclencheur aussi fort que la mort d’un personnage, Une Place à Prendre démarrerait sur les chapeaux de roues. Que nenni. Le début du roman de J.K.Rowling est long, vraiment long, tellement long, qu’il en devient barbant.

L’exposition prend le temps de nous dépeindre les différents personnages, ce qui aurait pu être intéressant, si ces derniers n’étaient pas aussi clichés. Nous avons le solitaire violent psychopathe, la femme au foyer qui s’ennuie, le vieux libidineux, la vieille commère et bien d’autres encore.

Une Place à Prendre commence à devenir intéressant, puis captivant dans son dernier tiers. Enfin les intrigues un peu laborieusement mises en place s’agitent et s’activent. Le final est également réussi dans un style un peu mélodramatique.

Alors si les premières pages ne vous séduisent pas, accrochez vous : le final rachètera peut-être les longueurs du début !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s