Les intermittences de la mort de José Saramago – Quand la mort prend des vacances

IMG_2463Que se passerait-il si un beau jour, la mort se mettait en grève ? C’est le sujet du livre de José Saramago, Les Intermittences de la mort.

Dans un pays sans nom, les gens cessent de mourir. L’euphorie s’empare de la population. Mais quand elle réalise que ne pas mourir n’empêche pas de vieillir et de souffrir, c’est le désespoir qui s’empare de tous les habitants. Chacun cherche alors à renverser la vapeur, tout en tirant profit de la situation et en tentant de préserver ses intérêts.

La première chose qui frappe, et qui déstabilise, c’est le style d’écriture de José Saramago. Les phrases s’étirent de manière interminable, la ponctuation est quasi-absente, et les règles de la syntaxe sont mises de coté. C’est à la fois fascinant et compliqué à lire. Parfois, on décroche.

Le roman se divise en deux parties au ton diablement différent. Dans un premier temps, les Intermittences de la mort apparait plus proche d’un essai relatant des réflexions variées sur la mort, son rôle dans la vie et son importance dans la construction de notre société actuelle. Puis la deuxième partie reprend un ton romanesque plus classique avec des personnages incarnés dont nous suivons le parcours avec intérêt.

Néanmoins les deux parties ont en commun un regard amer, ironique et un humour grinçant. L’intelligence de l’humour ici se déploie au travers de situations loufoques, riant de la mort, et de bons mots caustiques.

Malgré toutes ses qualités, les Intermittences de la mort reste parfois un peu longuet. C’est un roman sublimement écrit et à l’imagination débordante, mais qui se traine un peu parfois et égare le lecteur de trop de complexité.

Un petit revers qui l’empêche d’être un vrai coup de cœur mais qui n’empêche pas le plaisir de naitre de la lecture.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s