Divergente 2 : l’insurrection – Révoltant

© SND

© SND

Comme j’aime parfois me faire du mal, je suis allée voir Divergente 2 : l’insurrection, quand bien même le premier volet m’avait marqué par sa mièvrerie.

Les cinq factions sont désormais en guerre et Tris Prior et Four sont des fugitifs recherchés par les Erudits. Ces derniers, menés par la terrible Jeannine Matthews, continuent à tuer les Divergents en arguant qu’ils sont une menace pour la société.

Enfin ça c’est le résumé qu’on nous donne. En réalité, nous avons plutôt le droit aux atermoiements sans fin de Tris et à son histoire d’amour larmoyante et ridicule. Beurk. Ajoutons des dialogues bien nazes, des rebondissements visibles à 50 kilomètres ainsi que des Deus Ex Machina bien moches et cela nous donne un film particulièrement risible.

© SND

© SND

Beurk aussi à la réalisation. Sérieusement Divergente 2 est laid. Ça picote sincèrement les yeux, ses scènes d’action dopées aux effets spéciaux et tentant mais échouant à refaire des séquences à la Matrix.

Quand aux acteurs, ils sont assez peu convaincants. Naomi Watts s’en sort moins mal que les autres mais le pauvre Ansel Elgort semble égaré et endormi et dégage l’énergie d’une limace assoupie. Même Miles Teller est nul, c’est dire.

Capture

Publicités

2 réponses à “Divergente 2 : l’insurrection – Révoltant

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s