Splendeurs et Misères : Images de la Prostitution au Musée d’Orsay – Sulfureusement enrichissante

3264Une exposition ayant comme thème la prostitution, sur le papier, cela n’a rien d’enchanteur. Mais quand le Musée d’Orsay s’en mêle, cela peut le devenir.

Splendeurs et Misères : Images de la Prostitution est l’une des expositions les plus riches, fournies et complètes que j’ai pu voir ces derniers temps. Je ne sais combien d’œuvres sont présentées au total mais croyez-moi, elles sont pléthores.

L’exposition s’attèle à montrer la complexité de son sujet grâce à un parcours thématique qui nous mène de la blanchisseuse se prostituant occasionnellement pour payer son loyer, à la grande courtisane, femme galante, enviée et véritable aristocrate de la luxure, en passant par le quotidien de la prostituée en maison close. D’un point de vue historique et sociologique, c’est réellement passionnant.

Tout ceci est bien joli me diriez-vous, mais qu’en est-il de l’art présenté ? Rien à redire de ce côté-là ! L’exposition navigue avec aisance et logique entre les œuvres de Toulouse-Lautrec, Cézanne, Valotton, Munch, ou encore Picasso. La qualité des toiles présentée est indéniable. On y retrouve entre autres, des chefs d’œuvres comme Olympia d’Edouard Manet, Elle de Gustav-Adolf Mossa ou Ballet (L’Etoile) d’Edgar Degas. Toutes ces magnifiques créations sont organisées avec soin et se répondent les unes aux autres de manière facilement compréhensible.

Rolla, Henri Gervex, 1878

Rolla, Henri Gervex, 1878

A noter également le soin apporté à la scénographie des différentes salles : dans l’une, tapissée de rideaux rouges, on nous plonge dans l’ambiance d’une maison close, tandis que de petits recoins « secrets » interdits au moins de 18 ans, nous présentent les œuvres pornographiques de l’époque.

Splendeurs et Misères : Images de la Prostitution a été une vrai découverte, une exposition à la fois intellectuellement enrichissante et légèrement sulfureuse. Je ne peux que vous la recommander chaudement !

Publicités

2 réponses à “Splendeurs et Misères : Images de la Prostitution au Musée d’Orsay – Sulfureusement enrichissante

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s