Abraham Lincoln, chasseur de vampires de Seth Grahame-Smith – Un président avec du mordant

IMG_2746Pourquoi lire Abraham Lincoln, chasseur de vampires de Seth Grahame-Smith alors que je n’avais pas réellement apprécié son premier roman Orgueil Préjugés et Zombies ? Tout simplement car je me suis dit que cette fois-ci, il ne s’agissait pas d’un dérivé d’un roman que j’apprécie énormément.

En effet, Abraham Lincoln, chasseur de vampires, est une fausse biographie du seizième président des États-Unis, entrecoupée d’extraits de son journal intime fictif. Nous y découvrons son enfance, paisible, jusqu’au jour où le petit Abe apprend l’existence des vampires. Dès lors, il vouera sa vie à les éliminer – une vocation qui le conduira à la présidence des États-Unis.

Ce mélange biographie de Lincoln et mythe des vampires est au final plutôt sympathique. On a le sentiment, comme dans un Alexandre Dumas, de se cultiver tout en se divertissant. En effet, la partie vampirique est brodée autour de l’histoire réelle du président américain. Les faits principaux – son enfance, son mariage, son assassinat – sont bel et bien tirés de la réalité : les vampires sont simplement ajoutés par-dessus, à la façon d’un nappage au chocolat.

L’écriture n’est pas celle de Dumas, bien malheureusement. Abraham Lincoln, chasseur de vampires est rédigé simplement, de manière efficace et sans fioriture. C’est passe-partout.

L’intrigue traine parfois un peu la patte, mais globalement c’est bien construit et certains passages sont franchement bien trouvés.

On passe un bon moment avec Abe et tous ces vampires et le roman peut au final être qualifié sans problème de sympathiquement divertissant

Publicités

3 réponses à “Abraham Lincoln, chasseur de vampires de Seth Grahame-Smith – Un président avec du mordant

  1. Moi aussi j’avais passé un agréable moment avec ce roman sans que ce soit transcendant pour autant !!!
    Du coup Orgueil prejuge et zombie si on a apprecié le roman d origine vaut mieux oublier ?

    • Je me souviens que Orgueil Préjugés et Zombies m’avait franchement énervée car je trouvais qu’il ne respectait pas le côté ironique de l’original et la personnalité des persos. Mais certains te diraient que je suis parfois assez intransigeante et bornée quant on touche à ce que j’aime donc 😉

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s