Werther à l’opéra Bastille – Romantisme simple et magnifiée

© Emilie Brouchon, Opéra national de Paris

© Emilie Brouchon, Opéra national de Paris

Depuis le ballet La Belle Au Bois Dormant, il y a maintenant plus de deux ans, je n’étais pas allée à l’Opéra et j’étais bien incapable de vous dire quel est le dernier opéra que j’ai vu – me connaissant, surement la Traviata qui est mon préféré. Profitant des ventes flash de l’opéra, que je vous conseille, j’ai pris sur un coup de tête une place pour Werther, l’opéra de Jules Massenet, basé sur le célèbre roman de Goethe.

Le jeune poète Werther est épris de Charlotte, la fille du bailli. Mais cette dernière est promise à Albert et Werther voit sa déclaration d’amour repoussée par une Charlotte qui lutte elle-même contre les sentiments qu’elle-même éprouve pour lui en retour.

Si je connaissais Massenet grâce à sa célèbre Méditation de Thaïs, je n’avais jamais entendu les airs de Werther et en sortant de l’opéra, je me suis rendue compte que j’étais tombée amoureuse. Les deux derniers actes sont bouleversants. La musique est lyrique, raffinée, expressive et d’une poésie envoutante. Piotr Beczała est un Werther touchant, à la voix tantôt forte et assurée, tantôt fragile et sensible. J’ai également énormément apprécié Elena Tsallagova, qui insuffle à son personnage de Sophie, une fraicheur et un enthousiasme réjouissant.

© Emilie Brouchon, Opéra national de Paris

© Emilie Brouchon, Opéra national de Paris

La mise en scène est d’un romantisme épuré et élégant qui m’a immédiatement séduite. Les lignes sont simples, les détails peu nombreux mais marquants, comme cette fontaine du premier acte qui apporte une touche de véracité supplémentaire à la scène. Mais c’est surtout la scénographie du dernier acte qui m’a personnellement bluffée. Fausse neige, jeux de lumière subtilement travaillés et contrastés, cadre de la scène resserré, nous sommes totalement plongés dans un tableau !

C’est beau, fort et totalement prenant. Les deux dernières parties de ce Werther sont un moment réellement magique qui prend aux tripes, fait monter les larmes aux yeux et laisse une forte impression – rien que d’y repenser, je suis émue !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s