Cyrano de Bergerac au Théâtre de la Porte Saint Martin – A la fin de l’envoi, je touche

CYRANO_3233876113604412398Cyrano de Bergerac, œuvre culte d’Edmond de Rostand est une pièce complexe, aux personnages extrêmement nombreux et au texte aussi somptueux que dense. C’était au départ le Cyrano de Bergerac de la Comédie Française que je voulais voir. Mais pénurie de places oblige, je me suis finalement tournée vers la version jouée au Théâtre de la Porte Saint Martin.

D’entrée, la pièce m’a désarçonnée. La mise en scène de Dominique Pitoiset dans les premières minutes surprend, interroge, et prend un peu le spectateur à rebrousse-poil : la scène revêt l’atmosphère d’un hôpital psychiatrique, chaque acteur interprète de multiples personnages sans qu’un changement de costume ne nous prévienne, et le décor minimaliste prend au dépourvu.

Mais le choc initial se dissipe subtilement et plus la pièce avance, plus la mise en scène devient pertinente. Le dépouillement de la scène et des costumes, leur laideur volontaire et assumée, sont autant de contrepoints aux mots enchantés déclamés par la fine troupe d’acteurs. La chorégraphie mise en place par Dominique Pitoiset souligne avec délicatesse la modernité de la pièce, son humour omniprésent et son action un peu foutraque.

© Brigitte Enguerand - Divergence

© Brigitte Enguerand – Divergence

Le spectateur se retrouve bercé, presque hypnotisé, par les répliques subtiles écrites par Edmond de Rostand et par l’interprétation sans faille des acteurs. Philippe Torreton est un Cyrano exceptionnel, plein de fougue et d’entrain, tantôt touchant, tantôt pétillant, passionné et passionnant. Il vit son texte, et l’habite plus qu’il ne le déclame. Ses répliques sont désarmantes de naturel, au point qu’on en oublie parfois que Cyrano n’existe pas réellement. Le reste de la troupe est tout aussi excellent, avec une mention spéciale pour Adrien Cauchetier et Antoine Cholet !

Un véritable coup de foudre pour ce Cyrano de Bergerac, que je vous conseille de courir voir aussi vite que possible !

Publicités

2 réponses à “Cyrano de Bergerac au Théâtre de la Porte Saint Martin – A la fin de l’envoi, je touche

  1. Merci pour cette critique qui met en mots ce que j’ai moi même ressenti. J’avais déjà vu d’autres représentations de la pièce, mais jamais je n’avais autant apprécié le texte de Rostand. Un grand bravo à Philippe Torreton pour avoir ainsi sublimé ces vers.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s