Spotlight – Le journalisme d’investigation mis en lumière

© Open Road Films

© Open Road Films

Grand vainqueur de l’Oscar du Meilleur Film 2016, Spotlight de Thomas McCarthy a ainsi supplanté le Revenant d’Inaritu ou encore Mad Max de George Miller. De quoi éveiller la curiosité de n’importe qui n’avait pas encore découvert le film, ce qui était mon cas.

Au début des années 2000, Spotlight, l’équipe de journaliste d’investigation du Boston Globe, se lance à la demande de son nouveau directeur, dans une enquête aussi minutieuse que délicate sur la protection de prêtes pédophiles par l’Eglise Catholique.

Spotlight est une franche réussite. Sur un sujet tout sauf facile et évident, Thomas McCarthy réussit un film sobre, qui s’acharne à montrer avec une grande méticulosité le travail des journalistes. Jamais le long-métrage ne sombre dans le réquisitoire dénonciateur, jamais il ne s’embourbe dans le mélodramatique. Spotlight est d’une finesse appréciable et semble être avant tout une ode au travail de ces journalistes qui se sont battus face aux pressions, face aux non-dits et face à leurs propres démons. Nous sommes captivés par cette quête de vérité. Spotlight a l’intensité d’un thriller, son scénario est sans longueur et tient en haleine, malgré une fin déjà connue.

© Open Road Films

© Open Road Films

La réalisation est en totale adéquation avec le brillant scénario. Elle nous place physiquement au sein de l’équipe, nous entrainant à leur suite. La caméra se positionne plusieurs fois derrière les épaules des journalistes lors de plans séquences qui font de nous le 5ème membre de cette équipe de choc. La mise en scène de Thomas McCarthy est classique mais s’accorde à merveille avec une histoire intimiste et anti-sensationnaliste.

Impossible également de ne pas parler du casting cinq étoiles qui donne aux personnages une dimension supplémentaire. Mark Ruffalo a totalement modifié sa gestuelle pour construire cet enquêteur pugnace et impertinent, Rachel McAdams est le parfait mélange d’écoute, de délicatesse et de force, tandis que Michael Keaton et Brian d’Arcy James brillent dans des rôles très marquants à leur manière. Liev Schreiber, John Slattery, Billy Crudup et Stanley Tucci sont également tous très justes et brillent chacun à leur manière.

Un oscar mérité !

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s