Roméo et Juliette d’Erif Ruf à la Comédie Française – Amour toujours ?

© Vincent Pontet

© Vincent Pontet

L’amour que je porte à Shakespeare et à Roméo et Juliette en particulier n’est un secret pour personne. Et comme je connais le talent de la Comédie Française pour ne pas me décevoir, j’étais très enthousiaste à l’idée de les voir adapter sur les planches le célèbre duo d’amoureux !

Plus jouée sur la scène de la salle Richelieu depuis 1952, la tragédie est ici transportée en Sicile, dans un début de 20ème siècle épuré. L’atmosphère froide et abimée des décors est fascinante, les jeux de lumière très bien pensés et les costumes de Christian Lacroix d’une certaine beauté.

Mais, gros mais, je crois que jamais pièce ne m’a révoltée autant que celle-ci. Déjà les coupures dans le texte m’ont un peu renfrognée : autant certaines peuvent se justifier mais terminer ainsi la pièce  la rend moins forte et tellement moins belle. Mais le coup fatal fut pour moi, ce moment terrible, où le père de Juliette lâche un terrible et retentissant « Pute » à sa fille.  Une vulgarité gratuite et non nécessaire qui est en plus largement mise en valeur car isolée du reste de la tirade. Actualiser un texte, je suis pour, mais pourquoi y mettre de la vulgarité? Bref, ce « pute » m’a tellement rebutée que je ne peux m’empêcher de fulminer aujourd’hui encore à sa simple pensée !

© Vincent Pontet

© Vincent Pontet

Au final, la tragédie semble plutôt traitée comme un grande farce. Les instants de légèreté présents dans la pièce de Shakespeare sont présents et bien interprétés par un Mercutio (Pierre-Louis Calixte) et un Benvolio (Laurent Laffite) très en forme. Mais les moments de poésie romantiques sont par moment bien trop pris par dessus la jambe. Si se moquer de la rencontre de Roméo et Juliette est une bonne idée, pourquoi le faire de manière aussi caricaturale ? Pourquoi faire de la scène du balcon cette parodie un peu grotesque où Juliette semble avoir 5 ans et où Roméo est invisible ? Dommage surtout étant donné la belle prestation que nous montre Suliane Brahim par la suite !

Mais surtout, est-ce nécessaire de nous imposer des vulgarités ? Est-ce donc ce genre de langage qui caractérise notre société ?

Aline, allergique au mot « pute »

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

2 réponses à “Roméo et Juliette d’Erif Ruf à la Comédie Française – Amour toujours ?

  1. Merci pour l’analyse, je suis d’accord concernant la vulgarité said peut être
    J’espère voir bientôt Cinna, j’espère ne pas être déçu .
    Ciao

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s