Split – Le James McAvoy show !

 

© Universal Pictures International France

« Mais ça a l’air d’être beaucoup trop génial ». Telle a été ma réaction face à la première bande-annonce du nouveau film de M. Night Shyamalan, Split, qui me promettait monts et merveilles et James McAvoy.

A la sortie d’un déjeuner d’anniversaire, trois jeunes filles, Casey, Claire et Marcia, se font enlever par un homme étrange. Séquestrées dans une cave, elles réalisent rapidement que leur ravisseur possède en réalité plusieurs personnalités. Alors que les trois amies tentent de comprendre pourquoi elles ont été choisies, les 23 personnalités de Kevin se préparent à l’arrivée de la « Bête »…

Ah ce bon M. Night Shyamalan. Il commence son film d’une manière magistrale. La scène de kidnapping totalement maîtrisée, puis l’installation progressive de l’angoisse grâce à l’apparition progressive des personnalités sont de véritables réussites. L’angoisse est là car nous sommes dans l’inconnu le plus total. L’incertitude sur les évènements à venir est parfaitement installée et clairement, on frissonne à plusieurs reprises.

© Universal Pictures International France

Oui mais ça, malheureusement, ça ne dure pas. A peu près à mi-course, Split commence à partir en cacahouète et décide de nous donner des flash-backs lourdingues sur l’une des petites kidnappées, de nous proposer une plongée dans la vie d’une psychologue qui regarde le bingo avec sa voisine et de nous frustrer en refusant de nous montrer plus que 5 des 23 personnalités annoncées. A ce moment là, toute l’angoisse de la première partie s’atténue peu à peu et on ressent un grand sentiment de gâchis et de spoliation. Et quand tout se termine, après un épilogue un peu mou et trop facile, on nous gratifie d’une dernière scène, en forme de twist final qui fait flop et qui arrive comme un cheveu sur la soupe, à la façon d’une scène post générique Marvel.

Heureusement, Split a un atout énorme dans sa manche. James McAvoy. L’acteur est magistral. Il passe d’un personnage à l’autre de manière sensationnelle et naturelle. Époustouflant, il arrive à montrer une palette d’émotions et de personnalités large et précise, et impressionne en enfant de huit ans et en psychopathe froid et psychorigide. Bluffant, il mérite à lui-seul que l’on aille voir le film.

 

Enregistrer

Enregistrer

Publicités

4 réponses à “Split – Le James McAvoy show !

  1. Bonjour
    Merci pour cette analyse très fidèle (que j’aurais aimé lire avant de voir le film).
    Je dois juste indiquer que pour les amateurs d’Hannibal (film et série) ou de SAW, c’est un niveau très mignon dans le genre film de suspense/thriller.
    Pour moi, MacAvoy joue extrêmement bien dans un film moyen et j’aimerais bien le voir au théâtre.
    Merci encore pour l’analyse

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s