Between, saison 1 – Vieillir tue

© Ken Woroner/Netflix

Recommandé par ce bon vieil algorithme Netflix qui a compris mon amour des séries fantastiques post apocalyptiques, Between, série canadienne, m’était auparavant totalement inconnue. Pourtant, le pitch était attirant.

Dans la petite ville de Pretty Lake, en quelques jours seulement, tous les habitants de plus de 21 ans meurent. Inquiets d’une épidémie, les autorités placent la ville en quarantaine. Désormais les seuls survivants, des enfants et des adolescents, prisonniers de leur ville, doivent s’organiser pour survivre, tout en essayant de comprendre quelles sont les origines de cette étrange épidémie.

Rien de très novateur dans Between. La série reprend des ingrédients déjà vus et revus dans de nombreuses séries du genre sans réellement révolutionner aucun de ceux-ci : volonté de maintenir l’ordre dans un monde où les règles se sont effondrées, conflits entre communauté ayant une perception du monde différente etc.

© Ken Woroner/Netflix

Manquer d’originalité, c’est une chose ; mais Between souffre également d’autres problèmes. Personnages plus que caricaturaux – le geek qui sait tout, le sportif fils à papa, le gentil fermier, le méchant redneck drogué – et acteurs un peu médiocres, ne souriant jamais et ayant l’air beaucoup plus âgés que l’âge de leur personnage -, enfoncent le clou d’un scénario un peu bâclé où les drames semblent n’affecter personne et où le mystère central passe au second plan d’histoires annexes oscillant entre meurtre et conflits familiaux.

Au final, nous sommes loin d’une grande série. Si ça se regarde, c’est en partie car l’histoire n’hésite pas à faire mourir de nombreux personnages et car sur ses 6 épisodes, en dépit de tout ses défauts, la série reste vaguement intrigante.

Je regarderai la suite, mais sans passion, et plus, parce que 6 épisodes, ça passe vraiment vite, et parce que ma curiosité me perdra !

Publicités

3 réponses à “Between, saison 1 – Vieillir tue

  1. Dans le genre série dystopique sur Netflix j’ai personnellement vraiment accroché à 3%, série brésilienne. Between, ma curiosité ne m’a pas permis d’aller au delà du premier épisode… 😉

  2. Pingback: Between, saison 2 – Les adolescents contre le monde | Boires et Déboires d'un Zéro Masqué·

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.