Retour à Zombieland de Ruben Fleischer – Le Zombie Kill de la décennie est de retour

© Sony Pictures Releasing France

Les zombies, c’est mon dada, tu l’auras compris si tu lis un peu le blog. Et particulièrement ceux qui vivent à Zombieland. Pour preuve, j’avais soutenu le pilote de la (très vite avortée) série Zombieland. Alors, imagines mon niveau d’excitation quand la suite du film culte de Ruben Fleischer est enfin arrivée sur nos écrans ! Avec le casting originel ! Et le même réalisateur ! Bref, j’ai couru comme un cabri découvrir ce Retour à Zombieland.

Des années se sont écoulées depuis la rencontre de Tallahassee, Columbus, Wichita et Little Rock. Leur famille improvisée doit désormais faire face à des zombies évolués et trouve refuge dans une Maison Blanche dévastée. Mais comme dans toutes les familles, les conflits peuvent venir faire exploser un équilibre précaire…

Alors la recette est 100% la même, et même si l’attrait de la nouveauté n’est plus là, la sauce de ce Retour à Zombieland prend très bien.

Les acteurs sont des années après toujours au top, et donnent l’impression de franchement s’éclater. Woody Harrelson retrouve parfaitement son rôle de Tallahassee, et reste l’un des personnages les plus drôles du film. Il est clairement le moteur du film et l’un de ses meilleurs éléments : il est au centre des interactions des personnages, et ses associations/oppositions avec les autres acteurs, que ce soit Abigail Breslin, Zoey Deutch ou Luke Wilson. Et parmi les bonnes surprises de ce Retour à Zombieland, impossible de ne pas parler des présences de Bill Murray – tout simplement parfait – et de Rosario Dawson – qui aurait mérité un meilleur rôle.

© Sony Pictures Releasing France

On retrouve avec grand plaisir les règles de Columbus, les Zombies Kills of the Week, ainsi que des situations ubuesques toujours aussi réussies. Le film compte également de très bonnes idées – comme le face-à-face des sosies – et des ruptures de rythmes intéressantes, où nos attentes sont malmenées pour mieux nous faire rire.

Parfaite suite donc ? Peut être pas quand même. Certaines idées sont mal développées, notamment celles qui tournent autour des nouveaux zombies, certains gags sont maladroits voire lourdauds, et parfois le scénario semble un peu fragile.

Mais le principal est là : c’est fun, divertissant, pop, et souvent aussi plaisant que l’original. Bref, une virée à Zombieland, ça fait toujours du bien ! (oui je suis pas objective, mais je m’en fiche)

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.